RTBFPasser au contenu
Rechercher

Six Belges sur dix sont prêts à payer leur billet d'avion plus cher pour sauver la planète

Consommer localement : Peut-on relever le défi ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 nov. 2020 à 17:09 - mise à jour 09 nov. 2020 à 17:09Temps de lecture1 min
Par FBE

La Belgique traverse une crise sanitaire et sociale. L’occasion de rebattre les cartes ? Le monde "d’après" doit-il ressembler au monde "d’avant" ? Et à quel point les Belges adhèrent-ils à la vision d’un modèle "plus juste et plus durable"?

C’est ce que le Centre national de Coopération au développement (CNCD-11.11.11) a voulu savoir, via un sondage Ipsos réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 1000 Belges. Un sondage réalisé en collaboration avec le journal Le Soir et la RTBF, et qui montre que les pistes alternatives présentées rencontrent un certain écho.

Une taxe kérozène

61% des personnes interrogées accepteraient de payer plus cher leur billet d’avion, et aussi une taxe kérosène pour financer le plan post-Covid et le Green Deal de l’Union européenne. Contrairement aux autres secteurs des transports, le secteur aérien ne paie pas de taxe sur le carburant.

Neuf pays de l’Union se sont engagés à établir cette taxe, dont la Belgique, les autres pays étant la Bulgarie, le Danemark, l’Allemagne, la France, les Pays-Bas, l’Italie, le Luxembourg et la Suède. Cela en attendant la mise en place de la taxe au niveau des 26.

Tout le sondage du CNCD

 

Loading...

La résilience gagne les citoyens

A travers plusieurs questions telles que la valorisation d’un système agro-alimentaire relocalisé ou encore l’envie d’un système de vie plus résilient, le sondage montre qu’une majorité des interrogés souhaitent voir des changements en ce sens.

Depuis plusieurs années et principalement début 2019 avec les "marches pour le climat", la Belgique tient un engouement pour les initiatives citoyennes écologiques. Fait qui se traduit dans les réponses de ce sondage du CNCD.

Articles recommandés pour vous