Santé & Bien-être

SNCB : des accompagnateurs en bermuda pour tester la tenue pendant les fortes chaleurs

Les accompagnateurs SNCB testent le bermuda

© RTBF

12 juil. 2022 à 18:04 - mise à jour 12 juil. 2022 à 18:23Temps de lecture2 min
Par Françoise Berlaimont

Il y a 4 ans, un accompagnateur de la SNCB s’était habillé en jupe pour protester contre le règlement qui interdisait les bermudas lors des fortes chaleurs. Il est toujours interdit mais la SNCB a décidé cet été de réaliser un test pendant plusieurs semaines. Un bilan sera établi à la fin de l’expérience. Aujourd’hui, si vous prenez le train, ne soyez donc pas surpris de voir l’accompagnateur vêtu d’un bermuda.

Un indice de bien être

Chaque entreprise définit le code vestimentaire dans son règlement de travail. Le port d’un uniforme, d’un pantalon, autrefois d’une jupe pour les femmes, est obligatoire. A la SNCB, le pantalon bleu réglementaire est de rigueur. Mais, ces dernières années, les épisodes de canicule se sont multipliés et la direction est prête à revoir le règlement. Marianne Hiernaux, porte-parole, rappelle que c’est le code du bien-être au travail qui fixe les normes en matière de températures : "il existe un indice de bien être selon la température, le taux d’humidité, la couverture nuageuse ou le vent qui détermine s’il s’agit d’un épisode de forte chaleur. Le personnel est alors autorisé à porter le bermuda".

Vraiment plus à l’aise

Christophe est accompagnateur depuis 20 ans et fait partie des premiers à enfiler un bermuda au travail. "C’est quand même agréable, d’autant plus que l’on parcourt pas mal d’allers-retours de centaines de mètres dans le train. Et puis, quand on va chercher une rame garée depuis des heures au soleil, l’intérieur est surchauffé, sans air conditionné". Il attendait donc l’autorisation depuis longtemps.

"Le bermuda n’empêche pas le respect", explique Christophe, qui cite ses collègues d’autres services publics comme les postiers ou les policiers, pour qui le port du short est autorisé. Les premières réactions des voyageurs sont en tout cas positives. Cela permet en tout cas un dialogue positif et bienveillant entre le contrôleur et la clientèle, selon les premiers retours.

Bientôt dans la garde-robe officielle ?

Le port du bermuda est réservé aux accompagnateurs masculins, les femmes ayant une alternative au pantalon avec la jupe. La direction de la SNCB évaluera l’expérience en fonction du retour des employés concernés mais aussi des clients. "La société évolue, on va voir si cette mesure est appréciée par le personnel, s’il y a une réelle demande et comment les voyageurs la perçoivent", explique la porte-parole.

Pour le moment, c’est l’employé qui doit acheter son bermuda et pas n’importe lequel. Pas question de motifs ou de fantaisies, le bermuda doit avoir une couleur, une longueur et un style bien déterminés. Mais si le test est concluant, le bermuda pourrait bientôt faire partie de l’uniforme officiel bleu de la compagnie.

Bermuda autorisé à la Stib

A Bruxelles, les conducteurs de bus, de trams et de métros sont autorisés à porter un bermuda depuis 2020. Le vêtement a été intégré à l’uniforme à la demande des principaux intéressés qui souffraient beaucoup de la chaleur dans leur poste de conduite certains étés. Il est autorisé entre le 21 juin et le 21 septembre. Un modèle "bermuda" a d’ailleurs été créé en 2 versions, une pour homme et une autre pour femme.

Seuls les contrôleurs ne peuvent pas porter de bermuda car ils bénéficient d’un uniforme particulier, renforcé pour leur sécurité. Cela se justifie par les frictions et parfois les agressions physiques qu’ils peuvent subir au quotidien.

Sur le même sujet

Rail : la SNCB mettra des trains supplémentaires vers la Côte mercredi et jeudi

Belgique

Le trafic des trains perturbé entre Namur et Luxembourg durant tout le mois d’août : voici les différentes phases et bus de remplacement

Mobilité

Articles recommandés pour vous