RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Solidarité à la frontière polono-ukrainienne : "Il y a énormément de besoins, principalement de soutien humain, et de sourires malgré tout"

05 mars 2022 à 13:13Temps de lecture2 min
Par Adeline Louvigny sur base d'un reportage de Mathieu Van Winckel

1.200.000 personnes ont quitté l’Ukraine suite à l’invasion russe, dont près de 800.000 ont fui vers la Pologne. Dans le pays, la solidarité s’organise pour accueillir celles et ceux qui laissent leur foyer derrière eux. Notre journaliste sur place, Mathieu Van Winckel, est allé à leur rencontre.

A une station-service à 150 km de la frontière, à Wolina, où des Polonais se proposent d’emmener les familles ukrainiennes dans leur propre véhicule, pour qu’ils puissent rejoindre des proches en Europe. "On s’est rendu à la frontière aux femmes et enfants qui voulait aller à Varsovie. Les gens s’organisent de manière privée, le gouvernement essaye d’aider au maximum mais les Polonais essayent de participer de leur propre initiative. Et beaucoup de gens se bougent pour que les Ukrainiens soient un maximum en sécurité en Pologne", explique une Polonaise qui s’apprête à emmener une femme ukrainienne et ses enfants dans sa camionnette, très émue par cette aide providentielle. "J’ai pleuré quand je suis arrivée à la frontière, c’est tellement beau, il y a tellement de gens formidables ici."

Cette famille a laissé derrière elle le papa et un enfant de 10 ans, bloqués à Kiev. Ils sont en route vers Amsterdam où des amis d’amis les accueillent.

M. Van Winckel

A quelques minutes de la frontière, à Trzemysl, les familles affluent par dizaines de milliers. Des femmes et des enfants, épuisés et désorientés. Ils sont logés dans un centre commercial où les Polonais sont présents pour aider et distribuer des biens de premières nécessités et de la nourriture.

"On est venu spontanément pour donner du sens à tout ça, et aider les gens. On a pris nos économies, on est allé faire les courses et on distribue de la nourriture. Les gens croient que c’est à vendre, mais on leur montre que c’est gratuit et c’est là qu’on brise la glace. On essaye de mettre du cœur dans tout ça", explique un Polonais qui a rempli sa camionnette de langes, chocolat, lingettes et biscuits.

"De quoi ont-ils besoin ? Tout d’abord de soutien, d’une approche humaine. Mais aussi de couvertures, nourriture, de cartes téléphoniques. Il y a énormément de besoins, principalement de soutien humain, et de sourires malgré tout", nous racontent deux Polonaises qui distribuent des repas qu’elles ont préparés elles-mêmes.

Un peu plus loin, une montagne de vêtements, résultat des dons de Polonais, où les réfugiés peuvent venir se servir, pour faire face au froid de cette fin d’hiver.

Sur le même sujet

Bruxelles : manifestation cosmopolite en solidarité avec le peuple ukrainien

Regions Bruxelles

Guerre en Ukraine : près de 800.000 réfugiés ukrainiens déjà accueillis par la Pologne

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous