Sciences et Techno

Sommes-nous seuls dans l’univers ? La découverte de la super-Terre Speculoos-2c par l'Université de Liège pourrait apporter des réponses

L'invitée dans l'actu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 sept. 2022 à 11:26 - mise à jour 08 sept. 2022 à 11:31Temps de lecture2 min
Par Anthony Roberfroid, d'après une interview de Sophie Brems

Elle s’appelle Speculoos-2c. Cette exoplanète 40% plus grande que la Terre et découverte par des astrophysiciens de l’Université de Liège tourne elle aussi autour d’une étoile, mais qui n’est pas aussi chaude que le Soleil. Néanmoins, son rayonnement pourrait permettre la présence d’eau et de vie, tout cela à une centaine d’années-lumière de chez nous.

Peu de choses sont actuellement connues sur cette planète, mais l’espoir est grand d’en apprendre plus pour Laetitia Delrez, astrophysicienne chargée de recherche FNRS à l’Université de Liège : "On n’a pas vraiment d’images de la planète à proprement parler. Mais grâce à la connaissance de sa taille, on a donc une bonne idée du fait qu’elle soit rocheuse. Néanmoins, on ne connaît pas les conditions à la surface de cette planète", explique la scientifique.

Speculoos-2c se trouve néanmoins dans une zone habitable, assez proche de son étoile, pour que de l’eau puisse se trouver à la surface : "Elle pourrait techniquement avoir de l’eau liquide à sa surface pour autant qu’elle ait une atmosphère suffisante. L’eau liquide est un élément essentiel à la vie telle qu’on la connaît, donc c’est souvent ce critère-là qu’on utilise pour identifier des planètes qu’on appelle potentiellement habitables. Mais il faut maintenant essayer d’étudier son atmosphère pour en savoir plus sur les conditions qui règnent actuellement à la surface de cette planète," détaille Laetitia Delrez.

Une collaboration avec le télescope spatial James-Webb ?

Pour déterminer si cette nouvelle planète est dotée d’une atmosphère, les scientifiques liégeois pourraient se tourner vers le télescope spatial James-Webb, qui a été lancé il y a quelques mois par la Nasa : "James-Webb nous donne des résultats absolument fabuleux depuis son lancement. L’idée serait d’utiliser ce télescope pour essayer de détecter, dans un premier temps, l’atmosphère de la planète et, dans un second temps, pour voir si on peut détecter des espèces chimiques (comme de l’eau, du méthane, du CO2, etc.), ce qu’on appelle des biosignatures qui pourraient peut-être nous indiquer la présence de vie sur cette planète."

Et d’ajouter : "Pour étudier l’atmosphère d’une exoplanète, il faut vraiment des grands télescopes comme le James-Webb ou des grands télescopes comme le futur Extremely Large Telescope qui sera installé au Chili dans quelques années. On va introduire des demandes de temps d’observation sur ces grands instruments pour essayer d’observer cette planète. Mais on n’a pas encore les données pour celle-ci actuellement. Par contre, on a déjà des données qui nous arrivent pour Trappist-1 (une planète naine découverte par la même équipe, ndlr.). Là, il y a une équipe qui est en train d’analyser les données au jour le jour et les premiers résultats sont très prometteurs. Maintenant, il faut accumuler des données pour vraiment consolider ces résultats."

Reste que vu la distance qui nous sépare de Speculoos-2c, y vivre est impossible. Néanmoins, cette découverte à un intérêt notable : déterminer que la vie n’est pas un phénomène rare dans l’univers. "Ça s’inscrit dans les grandes questions que l’humain se pose depuis ses débuts, de savoir quelle est sa place dans l’univers, si la vie est unique ou bien si c’est un phénomène qui est fréquent dans notre galaxie, si nous sommes seuls", note l’astrophysicienne. "Avec les télescopes terrestres Speculoos, notre but est de trouver des planètes rocheuses potentiellement habitables qu’on peut étudier ensuite et essayer de voir si on détecte des signes intéressants dans leur atmosphère qui pourraient nous indiquer qu’il y a de la vie ailleurs".

Sur le même sujet

Les astronomes de l’Université de Liège découvrent une nouvelle super-Terre potentiellement habitable

Belgique

Articles recommandés pour vous