C’est l’un des dossiers les plus épineux de cette fin d’année pour le gouvernement fédéral. Va-t-il acter la sortie complète du nucléaire, en fermant les 7 réacteurs d’un coup, en 2025 ? Ou bien va-t-il activer la possibilité qu’il s’est laissée, dans l’accord de gouvernement, de prolonger encore 2 réacteurs pour 10 ans ? Aux récents rapports sur les prix et la sécurité d’approvisionnement est venu s’ajouter le signal clair d’Engie, ce mardi 7 décembre. La maison mère d’Electrabel estime qu’il est trop tard. Impossible d’encore mettre les centrales aux normes demandées pour pouvoir les prolonger en 2025. Alors fin de partie pour les défenseurs de la prolongation ? Déclic a tenté d’y voir clair.

Pour Engie, c’est trop tard

L’élément n’est pas vraiment neuf pour qui suit la communication d’Engie depuis 2 ans, mais le rappel tombe à un moment stratégique. D’abord via une lettre, puis par la voix du patron d’Electrabel, ce mercredi 8 décembre, dans Déclic. Pour lui, c’est désormais clair, Engie n'est plus en mesure de prolonger deux réacteurs : "La somme des obstacles qui sont devant nous ne rend plus possible une prolongation du nucléaire. Ce n’est plus une question de vouloir : ce moment-là est passé depuis 2020. Nous voulions ! Mais ce n’est plus une question de vouloir, c’est une question de pouvoir", précise Thierry Saegeman, CEO de la filiale belge d’Engie. "Changer les lois, étendre les calendriers, tout ça n’est plus une solution".

Un élément de poids, en plus, dans la balance

Cette lettre et cette déclaration, viennent ajouter une solide pièce à un débat qui dure depuis des semaines. Au tout début décembre, le gouvernement recevait le rapport du SPF économie sur les prix et la sécurité d’approvisionnement qui concluait à un surcoût limité pour le consommateur (et les citoyens) et constatait que l’enchère pour le CRM (qui vise a rémunérer la mise à disposition de nouvelles capacités de production, pour compenser la fermeture des centrales nucléaires) avait joué son rôle, répondant aux demandes de capacités jugées nécessaires par Elia, à ce stade.

Ce rapport n’avait pas pour autant éteint les débats au sein du gouvernement fédéral, le MR estimant toujours que les nouvelles capacités prévues sont sous-dimensionnées, que l’on n’a pas assez creusé le scénario de la prolongation et que l’impact en terme d'émission de CO2 devrait être pris en compte (même si ce critère ne figure pas dans l’accord de gouvernement).

Le glas du plan B ?

Mais le MR semble de plus en plus isolé dans ce dossier. La majorité des partis de la coalition a acté la perspective de la sortie complète et la lettre d’Engie fournit aux partis plus hésitants – comme l’Open-VLD – un bon argument pour présenter à leur base ce scénario de sortie comme inéluctable.

Reste qu’au sein de l’équipe fédérale, certains nourrissent aussi des doutes sur la viabilité du Plan A, (la sortie complète). Que fait-on en cas de refus de permis environnemental pour la centrale Gaz de Vilvorde ? Engie met la pression sur cet enjeu dans sa lettre, mais la clé est aujourd’hui dans les mains d’une ministre N-VA, Zuhal Demir au gouvernement flamand.  

Et puis l’autre volet du CRM pose question. Dans ce mécanisme de subsidiation de la mise à disposition de capacité, un second tour d’enchères est prévu en 2024 pour compléter l’offre, juste avant la sortie complète.  Certains partis du gouvernement s’inquiètent du volume encore important qu’il restera à trouver à quelques encablures seulement de l’échéance. A ce moment-là, n’ayant plus de scénario alternatif dans sa manche, le gouvernement pieds et poings liés ne risque-t-il pas de devoir accepter des prix très élevés pour les capacités nécessaires?

On le voit, même si le scénario de la sortie complète se dessine de plus en plus clairement désormais, ce n’est pas la fin des bras de fer, ni des tensions. Atterrissage espéré d’ici la fin de l’année… si tout va bien.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous