Regions Hainaut

Spectateurs, Horeca, commune : Binche se prépare pour le Tour de France

06 juil. 2022 à 15:36 - mise à jour 06 juil. 2022 à 19:44Temps de lecture3 min
Par Florence Dussart, Nina Zanatta

S’il est une ville qui a l’habitude de se mettre en effervescence, c’est bien celle de Binche. Quelques mois après le carnaval, la Cité des Gilles s’apprête à accueillir une étape départ du tour de France. Ce jeudi 7 juillet, le mastodonte "Tour de France" débarque à Binche pour une étape Binche-Longwy qui se prépare depuis des mois et des mois.

RTBF

A quelques heures de l’événement, la ville est en ébullition. Elle se pare de jaune, de vert et de maillots à pois. Le bourgmestre, Laurent Devin a convenu du dispositif avec ASO, la société organisatrice du Tour de France : "Le "village du tour" occupera l’entièreté de la Grand-Place de Binche, le "podium signatures" fera face à l’avenue Charles de Liège pour permettre aux dizaines de milliers de personnes de pouvoir se répartir le long de cette grande avenue, qui sera un endroit fort prisé". Rappelons que chaque coureur vient signer le livre en début d’étape et donc on peut les voir un par un, arriver et repartir.

Binche attend au moins 70.000 personnes ce jeudi pour cette seule étape sur le sol belge, et au surlendemain de la victoire du belge Wout van Aert à Calais.

Les façades des commerces décorées de maillots jaunes

RTBF

Les commerçants jouent le jeu également. Les restaurateurs et tenanciers de cafés ont mis le paquet, comme ce gérant de bar restaurant, Bastien Cordier : "On s’organise. On va mettre deux bars et un food truck, pour pouvoir nous focaliser sur les boissons". Son établissement se trouve juste en face du podium. "On verra en fonction du temps qu’il fera aussi", ajoute-t-il. Mais, motivé, il est prêt à faire face au stress : "On est contents de voir des gens et que les gens profitent de la foule".
David Bara, lui aussi est prêt. Les grosses festivités, il y est habitué. "Ça ne vaut pas le carnaval, c’est moins de stress, c’est moins de personnel, nuance-t-il. Les gens sont étendus sur tout le circuit. Et tous les gens qui sont là ne viennent pas forcément dans les établissements Horeca". Mais il ajoute : "On a augmenté le personnel et le stock, mais on n’a pas fait le double non plus. Il ne faut pas oublier que les gens ne restent pas. Après le départ, ils s’en vont et on vit avec les Binchois".

RTBF

David a décoré son bar avec, en façade, un maillot jaune, un vert, un maillot blanc et un maillot à pois. A l’intérieur, les clubs de vélo de la région ont contribué à la déco, ainsi que les voisins, les amis. En outre, le bar propose un cocktail à base de bière, intitulé "la potion d’Eddy", en hommage bien entendu à Eddy Merckx.

Dans son restaurant, Patrick Sinzot va ouvrir un peu plus tôt : "Nous ouvrons à 7 heures du matin avec une possibilité de café croissant". Du personnel a été appelé en renfort. Patrick est serein, il connaît déjà Binche-Chimay-Binche, et le Tour, ça ne lui fait pas peur.

Cet autre restaurateur a transformé son resto en bar. Olivier De Angelis a commandé quelques fûts "les Français sont très friands de bière !"… et engagé un petit orchestre de fantaisie pour mettre l’ambiance. La météo incertaine ne lui fait pas peur. Le public sera au rendez-vous. "On l’a déjà eu il y a trois ans et c’était une super ambiance". C’est un peu comme au carnaval. Ça va être une super ambiance !" Mais "ici, ça va durer deux heures. C’est juste le moment du départ et puis c’est tout", rappelle-t-il.

RTBF

C’est toute une ambiance. Ça ne s’explique pas

Les mobile-homes aussi commencent à envahir la ville. Route d’Erquelines, nous tombons sur un couple, qui vient de Soignies. Danielle et Pierre sont venus avec leurs deux chiens s’installer avec leur mobile home. Danielle est passionnée de vélo. C’était dans la famille. Son papa l’était avant elle. "Moi je suis passionnée de vélo, mais mon mari ce n’est pas tout à fait le cas, sourit-elle ; il vient pour me faire plaisir. On se prend au jeu mais il ne faut pas exagérer". Mais Pierre, plaisante : "Après bientôt 50 ans, qu’est-ce que vous voulez, il faut faire des concessions !" Danielle et Pierre suivront le départ de l’étape et puis ils prendront la route des vacances. "C’est toute une ambiance. C’est comme celui qui va voir un match de tennis, ça ne s’explique pas." Danielle et Pierre aiment surtout la convivialité, le fait qu’en attendant les coureurs, on se retrouve entre passionnés de vélo, et on échange ses impressions, on discute .

Les étapes du Tour de France sont à suivre ne direct ou en différé, gratuitement, où que vous soyez, sur Auvio.

Articles recommandés pour vous