RTBFPasser au contenu
Rechercher

Chronique cinéma

"Spencer", un portrait psychologique élégant et sensible de Lady Di

La princesse Diana Spencer, incarnée par Kristen Stewart.
15 déc. 2021 à 08:53Temps de lecture3 min
Par Nicolas Buytaers

Nicolas Buytaers nous présente les nouveaux films de la semaine : "Spencer", un drame sur Lady Di, mais aussi deux films de Superhéros : "Spiderman 3", au cinéma, et "Shang-Chi et la légende des 10 anneaux" qui sort en DVD.

"Spencer", de Pablo Larrain et Steven Knight

Nous sommes à la veille de Noël. Diana Spencer, Lady Di, la princesse de Galles, est invitée au château de Sandringham par la reine pour ce traditionnel week-end de fêtes de fin d'année avec toute la famille royale. Mais Diana n'a pas envie d'y aller. Elle sait que son mari la trompe. Elle veut divorcer. Elle veut être libre. Elle en a assez de cette famille, de ces traditions, de ce protocole, de toutes ces courbettes. Et tout cela lui travaille l'esprit et le corps aussi. La voilà tour à tour angoissée, boulimique, instable, stressée. Elle se mutile parfois. Alors elle cherche la moindre excuse pour ne pas y aller. Elle traîne, elle se perd. Mais elle doit affronter une dernière fois cette famille et surtout ses démons !

Voilà ce que nous propose ce portrait psychologique de Diana. Un portrait que l'on doit au réalisateur chilien Pablo Larrain, spécialiste du biopic, avec des films comme "Jackie" (Kennedy) avec Natalie Portman et "Neruda" (le poète), et au scénariste Steven Knight (le créateur du jeu "Qui veut gagner des millions ?", également scénariste de l'excellente série "Peaky Blinders"). il y a donc de la qualité au générique de cette histoire. Une qualité visuelle aussi. Larrain a le sens du cadre, de la lumière. Ses plans sont beaux comme des peintures. Son film est élégant. Quant à l'écriture de Knight, elle est directe, cash, sans détours. Avec cette histoire, nous sommes dans la tête de Lady Di et nous tentons de comprendre ce qu'elle a vécu, comment elle a tutoyé une certaine folie... pendant (ce qui sera) son dernier Noël.

Pour les spécialistes de la royauté britannique, ce film est indécent (on ne montre pas Diana comme ça), injuste (on ne peut pas raconter sa prétendue folie). Notre chroniqueur assume : il le trouve beau et sensible... avec une interprétation parfaite et touchante de Kristen Stewart (la saga "Twilight", entre autres) dans le rôle titre !

Loading...

Spiderman 3

Il y a une semaine encore, le jeune Peter Parker avait une vie normale. Enfin normale. Parker n'est autre que le super-héros connu sous le nom de Spiderman. Et là il vient d'affronter Mysterio. Devant les caméras du monde entier, il l'a tué. Et voilà qu'au même moment, le rédacteur en chef peu scrupuleux d'un quotidien dévoile sa véritable identité. Peter Parker, alias l'Homme-Araignée, s'empresse de retrouver un autre super-héros, le Docteur Strange, dont les pouvoirs magiques peuvent peut-être changer les choses. En bien ? En mal, certainement. Les portes donnant accès a d'autres univers parallèles ont été ouvertes, laissant entrer quelques super-méchants...

Ce 3e volet des aventures de Spiderman commence exactement là où se finissait le dernier (donc revisionnez-le avant pour rester dans la continuité). Plus long que les autres, soit 2h39, il reprend l'un des grands fantasmes du monde des comics (ces bandes dessinées américaines dont sont issus les super-héros), à savoir le multivers. Oui, nous vivons entourés d'autres univers où nous vivons presque la même chose, à quelques détails (importants) près ! Voilà pourquoi, dans cet épisode, nous voyons revenir des super-méchants issus des autres histoires de l'Homme-Araignée, interprétés par d'autres acteurs que le sympathique Tom Holland. Cet épisode est plus que jamais sombre, moins drôle, plus triste, mais tout aussi enlevé (que les autres).

Loading...

Shang-Chi et la légende des 10 anneaux (sortie DVD)

Pour finir, une sortie DVD, pour un cadeau à glisser sous le sapin pour les enfants, les petits-enfants, ou pour soi-même, si l'on est amateur de films de karaté et de monstres nippons : "Shang-Chi et la légende des 10 anneaux".

 

Shaun cache un terrible secret : il est le fils d'un redoutable mafieux qui vit depuis des milliers d'années. Ce méchant tire son pouvoir de 10 anneaux magiques. Alors qu'il s'était enfui pour ne pas terminer comme son père, Shaun est rattrapé par celui-ci. L'homme a besoin de lui pour une ultime mission qui pourrait bien détruire la Terre !

Ce qui est réellement intéressant ici, c'est que la galaxie Marvel (la maison d'éditions et la société de production des Spiderman, Hulk et autres Iron man) s'offre un excellent film de karaté dans la plus pure tradition du cinéma asiatique. Si vous aimez le genre abordé par des films comme "Tigre et dragon", "Le secret des poignards volants" et "Hero", vous allez adorer "Shang-Chi". Les scènes de combats sont impressionnantes (surtout celle dans le bus), les effets spéciaux ne volent pas trop la vedette à ses acteurs et l'humour est habillement dosé. Donc oui, vivement qu'on le retrouve ailleurs, ce super-héros... car il a ce qu'il faut pour trouver une belle place au côté des autres de la bande. En attendant, il vous reste toujours ses aventures en DVD. Un DVD Disney !

Loading...

Sur le même sujet

L’amour c’est mieux que la vie, amitié et amour, le cocktail Lelouch qui fera plaisir à ses fans

Chronique cinéma

West Side Story, un remake du "musical" signé Steven Spielberg qui ne vaut pas l’original

Chronique cinéma

Articles recommandés pour vous