RTBFPasser au contenu
Rechercher

Justice

SPF Justice : grève au service des Tutelles en raison du manque de personnel, 550 mineurs toujours sans tuteur

18 mars 2022 à 20:45Temps de lecture2 min
Par Belga

Le personnel du service des Tutelles a entamé une grève, jeudi, afin de protester contre une charge de travail accrue combinée à un manque de personnel, indique le syndicat CSC-ACV vendredi. Le travail se poursuit, mais il n'y a plus de permanence en dehors des heures de bureau ni pendant le week-end.

Le service des Tutelles, rattaché au SPF Justice, nomme un représentant légal pour chaque mineur étranger non accompagné (Mena) entrant dans le pays. Mais, indique le syndicat, le service est en manque de personnel depuis un certain temps.

Les engagements pris le mois dernier au cours d'un comité spécial ne sont pas suffisamment respectés par le cabinet du ministre de la Justice, selon le syndicaliste Pieterjan Schurmans.

Nous aurons besoin de ressources supplémentaires pour accueillir les jeunes d'Ukraine

Cette action intervient alors que de plus en plus de réfugiés en provenance d'Ukraine arrivent en Belgique. Mais elle n'est pas dirigée vers eux, souligne M. Schurmans. "Le travail régulier est toujours effectué, mais seulement pendant les heures de bureau. Il est donc absolument nécessaire d'envoyer un signal au ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne. Nous aurons besoin de ressources supplémentaires pour accueillir les jeunes d'Ukraine."

"Il y a déjà un retard de 550 mineurs pour lesquels nous ne trouvons pas de tuteur", poursuit M. Schurmans, qui précise que le problème vient en premier lieu d'un "manque de personnel pour sélectionner et superviser les candidats à la tutelle."

Pour éliminer cet arriéré, il faudrait, selon lui, une quinzaine de membres du personnel et une quarantaine de tuteurs supplémentaires, pour un budget de 4 millions d'euros.

La grève se poursuivra aussi longtemps que nécessaire, avertit le syndicaliste: "Si nos questions tombent dans l'oreille d'un sourd, il n'est pas exclu que des actions supplémentaires suivent".

Réaction du cabinet

Dans une réaction, le cabinet de la Justice a reconnu que le service des Tutelles avait été confronté ces six derniers mois à un afflux important de mineurs non accompagnés. "Nous comprenons la situation difficile dans laquelle doivent travailler nos collaborateurs du service des Tutelles."

La Justice veut demander davantage de personnel pour ce service dans le cadre des crédits interministériels pour l'Ukraine. Une coopération avec le cabinet du secrétaire d'État pour l'Asile et la Migration Sammy Mahdi (CD&V) est également prévue, afin de fournir un budget supplémentaire aux tuteurs salariés.

"Nous rencontrerons le service des Tutelles la semaine prochaine pour écouter leurs questions et chercher ensemble des solutions", a encore ajouté le cabinet du SPF.

Sur le même sujet

Tuteurs pour les mineurs étrangers non-accompagnés (MENA) ukrainiens, la Belgique "embauche"

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous