Journal du Rock

Springsteen reprend Aretha Franklin en live pour Thanksgiving

Bruce Springsteen

© Amy Sussman/WireImage

28 nov. 2022 à 08:31Temps de lecture2 min
Par Classic 21

Le Boss est revenu, comme prévu et annoncé précédemment, sur le plateau de Jimmy Fallon pour interpréter "Don’t Play That Song", sa reprise d’Aretha Franklin qui figure sur son dernier album soul Only The Strong Survive, accompagné d’un petit orchestre.

C’est donc avec 20 musiciens qu’il a choisi de reprendre ce classique de 1970 pour célébrer Thanksgiving. Il était venu ces dernières semaines à trois reprises dans le Tonight Show de Jimmy Fallon pour interpréter "Nightshift", "Turn Back The Hands of Time" et "Do I Love You (Indeed I Do)", à revoir ici.

Springsteen avait expliqué au magazine Rolling Stone : "Ces chansons devraient faire partie du Catalogue Américain, tout comme Gershwin et Cole Porter… Tous ces titres incroyables des 60’s, 70’s et 80’s. Ils sont très bien écrits et ont été superbement captés à l’origine."
Loading...

Le Boss a aussi confié un peu plus tôt qu’il avait déjà préparé un album entier juste avant de sortir son album de reprises soul.

Il explique : "Au début, c’était vraiment dur. Je prenais ces chansons et je me disais que c’était vraiment difficile de reprendre des titres écrits par d’autres, puis de les faire sonner comme s’ils venaient de moi-même. J’ai donc fait un album complet que j’ai ensuite jeté… Il y avait quelques bonnes choses dessus, mais cela ne me semblait pas bon".

Springsteen partira en tournée avec son E Street Band en février 2023 jusqu’en juillet, avec un passage prévu chez nous le 18 juin à TW Classic (une date déjà complète depuis le premier jour de mise en vente).

Il s’est d’ailleurs exprimé pour la première fois autour de cette controverse sur le prix trop élevé des tickets de concerts de sa prochaine tournée.

Pour rappel, la polémique a démarré alors que certains fans ont découvert que, au premier jour de vente de billets en juillet, certaines places atteignaient jusqu’à 5000$.

Les responsables de Ticketmaster ont expliqué qu’ils appliquaient une "tarification variable" pour éviter la revente en seconde main par les fameux "scalpers", qui se font ainsi une petite fortune à la place des artistes et de Ticketmaster, bien sûr.

Ces prix sont donc mesurés en fonction des villes dans lesquelles a lieu le concert (par exemple, les tickets pour le Madison Square Garden à New York seront plus chers qu’à Greensboro en Caroline du Nord) et aussi en fonction de l’attrait du public pour certaines dates.

Springsteen a expliqué au magazine Rolling Stone pourquoi il n’était que peu affecté par cette "mauvaise publicité" à son encontre. A lire ici.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous