RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Sri Lanka : l'économie au bord de l'effondrement, le président renonce à une partie de ses pouvoirs

Des soldats patrouillent dans les rues de Colombo le 11 mai 2022
11 mai 2022 à 18:52Temps de lecture1 min
Par RTBF INFO avec AFP

Après deux jours d'affrontements meurtriers, le contesté président du Sri Lanka, Gotabaya Rajapaksa, a annoncé mercredi renoncer à la plupart de ses pouvoirs exécutifs et nommer rapidement un nouveau gouvernement, après un avertissement de la Banque centrale que l'économie était au bord de l'effondrement.

Depuis lundi, les violences accompagnant les manifestations antigouvernementales ont fait neuf morts et plus de 225 blessés, selon la police, dans cette île de 22 millions d'habitants engluée dans la pire crise économique de son histoire.

La population est excédée par des mois de coupures d'électricité et de graves pénuries de nourriture, de carburant et de médicaments. Des manifestations pacifiques réclament depuis des semaines la démission du président.

Gouvernement d'unité

Durant sa première déclaration au pays depuis le début des manifestations, M. Rajapaksa, 72 ans, qui jouit de pouvoirs étendus et du commandement des forces armées, a promis la constitution d'un gouvernement d'unité dans les prochains jours.

"Je vais nommer un Premier ministre qui dirigera une majorité au parlement et inspirera la confiance au peuple", a-t-il dit. Il n'a pas donné le nom du successeur de l'ex-Premier ministre, son frère Mahinda Rajapaksa, qui a démissionné lundi.

"J'oeuvrerai à donner plus de pouvoirs au parlement et à activer les éléments clés du 19e amendement de la Constitution", a ajouté le président, en référence aux réformes démocratiques qu'il avait annulées peu après son élection en 2019.

Cette promesse de rétablir le 19e amendement priverait M. Rajapaksa du pouvoir de contrôler les nominations au plus haut niveau de la fonction publique, de la police, des services électoraux et de la justice.

Sur le même sujet : extrait du JT du 11/05/2022

Sur le même sujet

Sri Lanka : le nouveau président veut former un gouvernement d’union pour sauver l’économie

Monde Asie

Sri Lanka : le président démissionnera le 13 juillet

Monde

Articles recommandés pour vous