RTBFPasser au contenu
Rechercher

Stages : la FEF réclame un cadre légal pour mieux protéger les étudiants

Stages : la FEF réclame un cadre légal pour mieux protéger les étudiants
07 oct. 2020 à 15:01Temps de lecture1 min
Par Belga

La Fédération des étudiants francophones (FEF) vient de lancer une campagne pour réclamer un meilleur encadrement des stages que les étudiants sont amenés à réaliser dans le cadre de leurs études.

Selon une enquête menée par l’organisation auprès de 600 étudiants, ces stages se révèlent souvent être un véritable "parcours d’obstacles", selon la FEF.

Ainsi, un étudiant stagiaire sur trois dit avoir été victime de harcèlement sur son lieu de stages.

Trente-sept pour cent des sondés disent par ailleurs ne pas avoir bénéficié d’un encadrement suffisant lors de ces séjours en entreprise, et un tiers estime "floues" les évaluations de leur travail.


►►► À lire aussi : Valérie Glatigny, et les "effets pervers" du décret paysage : "Il faut éviter que les étudiants reportent trop de crédits"


Enfin, la réalisation d’un stage coûte en moyenne 200 euros aux étudiants (transport, …) "alors qu’ils accomplissent un travail non-rémunéré", dénonce la FEF.

Face à ces constats, l’organisation estime qu’il est temps que les autorités publiques élaborent un cadre légal pour mieux protéger les étudiants stagiaires.

Elle invite d’ailleurs tous les étudiants à lui envoyer une carte postale reprenant leur vécu lors d’un stage. Ces différents témoignages seront ensuite adressés aux décideurs politiques.

La FEF projette également une manifestation sur ce thème dimanche à 13h00 devant le siège du gouvernement de la FWB, à Bruxelles.

Sur le même sujet

Enseignement supérieur et inégalités sociales : "Encore aujourd’hui, un fils de médecin a plus de chance de réussir qu’un fils d’ouvrier"

Articles recommandés pour vous