RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Standard – Bruges : Pour Joachim Mununga dans Complètement Foot, "cette rencontre laisse entrevoir de bonnes choses pour les deux équipes pour la suite"

Standard – Bruges : Pour Joachim Mununga dans Complètement Foot, "cette rencontre laisse entrevoir de bonnes choses pour les deux équipes pour la suite"

Complètement Foot

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ce dimanche, il y avait de belles affiches pour la 23e journée de Pro League. Toute l’équipe de "Complètement Foot" est revenue sur la rencontre Standard – FC Bruges.

Après un point chanceux la semaine passée face à Anderlecht, le Standard a cette fois montré un meilleur visage face à Bruges ce dimanche, même si le résultat reste le même.

"C’était palpitant", commence par expliquer Eby Brouzakis lors de l’émission Complètement Foot. "Il y a eu quatre buts, je trouve que la fin était assez folle. Et puis la dernière occasion avec Carcela qui croit faire le plus dur, mais Mata est là et sauve les siens."

Pour Joachim Mununga, ce match était "encourageant. Ça résume bien les deux équipes. Bruges a proposé de belles séquences de foot, notamment sur les deux buts. J’ai cru revoir Bruges repartir en rouleau compresseur, mais le Standard a proposé quelque chose au niveau du contenu. Le plan de jeu était clair et le bloc était compact. On a misé sur le fait que Noah Lang ne ferait pas les retours défensifs et on a vu le plan mis en place par Elsner. Ça laisse entrevoir de bonnes choses pour les deux équipes pour la suite de la compétition."

Loading...

Bruges propose quelque chose qu’on avait plus vu depuis longtemps

Si les deux équipes doivent encore progresser, surtout du côté du Standard, il y a du mieux.

"Pour Bruges, ce n’est pas encore génial, car le rapport à l’Union est de plus en plus à prendre au sérieux. Les joueurs de Mazzu veulent vivre leur histoire jusqu’au bout. Hormis Dost et Vormer qui sont deux bons changements avec le nouveau coach, ce n’est pas encore le top pour le reste. Bruges veut avoir la possession, plus qu’avec Clement, mais ça prendra du temps. Et au Standard, il y a un meilleur contenu que lors du match contre Anderlecht", explique Eby.

C’est ce club qu’on avait été habitué à voir et qu’on avait un peu perdu ces derniers temps.

Pour Joachim Mununga, "le résultat n’est pas là à la fin pour Bruges. Je rejoins Eby, à la fin le Standard aurait pu émerger. J’ai vu un club de Bruges qui proposait quelque chose de différent que je n’avais plus vu depuis longtemps. Aujourd’hui, j’ai vu des séquences de passes et on a pris le temps de construire les actions. C’est ce club qu’on avait été habitué à voir et qu’on avait un peu perdu ces derniers temps. Au Standard, j’ai vu un schéma de jeu clair. Dans le contenu, j’ai trouvé le Standard attentiste. Ils ont un peu subi la domination, mais ils s’en sortent."

Noa Lang, un souci ?

Si Joachim Mununga a voulu souligner le bon recrutement hivernal du Standard, un sujet est revenu lors de l’émission. Le cas Noa Lang.

Pour Eby, "Lang, c’est un soliste. Et même si c’est un incroyable joueur, il reste individualiste et c’est ce qui lui a joué des tours lors du soulier d’or. Quand il fait gagner, on applaudit, mais quand ce n’est pas le cas, c’est compliqué."

"Aujourd’hui, j’ai vu le club d’un côté et Noa Lang de l’autre, et pas les deux ensemble. Je ne sais pas si c’est le meilleur moment de le laisser partir, mais il faut rééquilibrer les choses", conclut Joachim Mununga.

Avec ce partage, le FC Bruges reste deuxième au général, à neuf points de l’Union. Le Standard végète à la 14e place.

Abonnez-vous à nos podcasts "Complètement Foot"!

Loading...

Sur le même sujet

Pro League – Standard : Luka Elsner : "C’est bien de gagner dans la difficulté"

Jupiler Pro League

Pro League : Le Standard renoue avec la victoire et s’offre Eupen

Jupiler Pro League

Articles recommandés pour vous