RTBFPasser au contenu
Rechercher

C'est vous qui le dites

Stéphane, à propos du soutien à Jürgen Conings : "ils n’ont pas conscience de ce qu’il représente vraiment"

Sur les réseaux sociaux, des milliers de personnes partagent des messages de soutien à Jürgen Conings, le militaire qui a volé des armes et qui est recherché depuis maintenant 8 jours. Repris dans la base de données de l’OCAM pour ses liens étroits avec l’extrême droite et menace d’attentat, le fugitif est soutenu par différents groupes sur Facebook, dont un réunissant près de 50.000 personnes, qui a été supprimé par le réseau social.

Comment expliquer ce soutien envers l’homme le plus recherché de Belgique ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

HANDOUT – AFP

"Les gens en ont ras le bol"

Stéphane, un auditeur originaire de Soignies, dans la province de Hainaut, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je pense que certains le soutiennent parce qu’ils en ont ras le bol de tous les problèmes liés à la gestion du Covid. Ce qui me fait peur, c’est que cet homme a eu accès à des armes en tant que militaire : je pense que si nous étions aux États-Unis et qu’on avait accès aux armes, il y aurait beaucoup plus de Jürgen Conings en Belgique. Comme il n’a encore rien fait de mal à part voler des armes, les gens le soutiennent en pensant qu’il ne va rien faire de grave. Mais j’espère que ceux qui soutiennent Conings le font car ils n’ont pas conscience de ce qu’il représente vraiment."

DIRK WAEM – BELGA

"Il rassemble les différentes opinions de la population"

Du côté de La Louvière, Hervé réagit : "Je crois qu’il est devenu le porte-drapeau de certains. Il rassemble les différentes opinions de la population comme le rejet des mesures sanitaires, le rejet du masque ou encore l’immigration. En une personne, il rassemble différents avis extrêmes. Je trouve ça vraiment très triste pour notre société de le positionner en héros. Les gens qui le soutiennent ont une haine tellement forte envers le gouvernement et la société qu’ils ont besoin qu’une personne les représente. Jürgen Conings devient une icône. Mais je pense que ceux qui le soutiennent ne se rendent pas compte de ce qu’ils font, on banalise les risques de ce genre de personnage. "

ERIC LALMAND – BELGA

"Nos politiciens reçoivent ce qu’ils sèment"

 

Le débat se termine à Charleroi avec Thierry : "Cet homme est le reflet de ce que nos politiciens ont amené depuis des années dans leur comportement vis-à-vis de la population : mensonges, tricherie, etc. Cela s’est accentué il y a plusieurs mois et le politicien, à l’heure actuelle, n’est plus là pour aider les gens, il est là pour s’aider lui-même."

Pour moi, Jürgen Conings est le genre de personne qui en a eu marre et qui a décidé de régler le problème lui-même

"Je comprends qu’on le soutienne, car quand on vote en Belgique, il y a toujours des arrangements entre partis et certains montent au pouvoir alors qu’ils ne représentent pas ce que les gens veulent. Nos politiciens reçoivent ce qu’ils sèment. Ils ne se remettent pas en question, ils disent juste que cet homme est dangereux, mais ils reportent la faute sur les autres et pas sur leur propre comportement. Selon moi, c’est uniquement à cause de nos politiciens que la population soutient Jürgen Conings."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Des passages à niveaux pour les trams ? Selon Mossim, il faut "verbaliser ceux qui font n’importe quoi"

C'est vous qui le dites

Salwa, à propos du port du voile à la Stib : "je porte le voile et même si on n’est pas d’accord avec moi, j’aimerais qu’on me respecte"

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous