Diables Rouges

Steven Defour agacé par les critiques sur Hazard : "Eden est une icône du football belge, il faut le laisser tranquille"

Steven Defour agacé par les critiques sur Hazard : "Eden est une icône du football belge, il faut le laisser tranquille"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 oct. 2022 à 07:13Temps de lecture2 min
Par Martin Weynants

Suite à la suspension de Danny Buijs, Steven Defour a connu son baptême du feu en tant qu’entraîneur principal. Une première marquée par une défaite logique contre le FC Bruges. Son interview d’après-match a rapidement dévié vers les Diables rouges et l’ancien médian international n’a pas caché son engagement au sujet des critiques qui s’abattent sur Eden Hazard.

"La victoire de Bruges est méritée. Même si jusqu’au 2-0, on faisait jeu égal avec Bruges. Ce coup franc qui tombe très vite en deuxième mi-temps, nous a un peu tués. J’ai essayé de faire de mon mieux, comme les joueurs. J’ai essayé de faire passer le message. Je ne tiens pas en place ? C’est parce qu’il y a des moments où je pense encore comme joueur et où je voudrais être sur le terrain", au micro de Pierre Deprez.

Defour, 52 sélections, garde un œil sur les prestations des Diables. Il a notamment regardé le match contre les Pays-Bas. "Je pense qu’on doit laisser les joueurs tranquilles. Il y a beaucoup de joueurs d’un certain âge qui ne peuvent pas être au top tous les matches. Il faudra juste voir la Coupe du monde. Il y a beaucoup de pays qui n’ont pas été au top pendant les qualifications ou les matches amicaux mais qui ont été au top au Mondial. Il y a beaucoup de joueurs qui veulent faire une dernière danse pendant la Coupe du monde".

Eden Hazard manque simplement de rythme

Et l’ancien joueur du Standard, de Porto ou d’Anderlecht de se focaliser sur le "cas" Eden Hazard. "Il faut le laisser tranquille. Il faut le faire jouer, lui donner confiance. Je n’ai pas dit qu’il devait être titulaire. Il faudra voir ce qu’il va se passer au Real. Eden a eu une période très difficile au Real, il a eu des blessures. Mais je pense que quand Eden aura la confiance du coach, de ses équipiers – parce que tout le monde sait que c’est un joueur important - peut-être qu’il peut grandir dans le tournoi. Il manque simplement de rythme."

Sur la sortie en boîte du capitaine des Diables entre les deux matches, Defour a aussi un avis tranché. "Il ne fait rien de mal. Il est dans une boîte peut-être qu’il est resté une heure ou une demi-heure. Où est le problème ? Il avait un jour de libre. S’il avait été chez lui et qu’il était allé dormir à 3 heures du matin ? Et qu’il avait bu de l’alcool ? Personne ne l’aurait su ! Quand il jouait à Chelsea et qu’il était à son top niveau, il a fait la même chose. Et personne n’a rien dit. Avec les réseaux sociaux tout prend vite beaucoup d’ampleur. Ça me rend triste que les gens montrent ce genre de choses. Eden c’est quelqu’un qui travaille beaucoup, c’est une bonne personne. Et on le tue gratuitement comme ça. En fait ça m’agace. Il y a des gens, des analystes qui le descendent alors qu’ils l’encensaient il y a quelques années. Je trouve que c’est de l’acharnement. Eden est une icône du football belge. Il faut le laisser tranquille", insiste Defour.

Articles recommandés pour vous