RTBFPasser au contenu

Regions

Stib : quasiment deux agressions par jour sur le personnel, une réalité exacerbée depuis 2020 qui interpelle

Les contrôleurs font partie des catégories les plus ciblées par les insultes ou les agressions physiques (illustration).
20 avr. 2022 à 07:531 min
Par Véronique Fievet

En 2021, il y a eu 736 agressions (physiques ou verbales) sérieuses contre des agents de la Stib. Soit quasiment deux par jour. Mardi, deux responsables de la Stib sont venus expliquer au Parlement les tensions souvent constatées ces derniers mois entre usagers et personnel de la Stib.

Une situation vraiment préoccupante ?

La réponse est "oui" et cela se voit dans les chiffres, tout d'abord. Même si 736 agressions en 2021, c'est un peu moins que les 824 constatées en 2019, cela reste quand même inquiétant : parce qu'en 2021, la Stib n'a enregistré que les 2/3 seulement de sa fréquentation d'avant-Covid. Proportionnellement, les chiffres sont donc en hausse.

Par ailleurs, seuls les faits les plus graves donnent lieu à une plainte ; pour un crachat ou une injure, on préfère ne pas encombrer la justice, reconnaissait hier à mi-voix la responsable des opérations à la Stib, Géraldine Vanderstichelen.

Qui sont les principales victimes ?

Il y a les chauffeurs de bus ou de tram, qui sont en première ligne face à l'énervement des usagers, surtout aux heures d'affluence. Il y a aussi les contrôleurs qui traquent ceux qui ne portent pas le masque ou ceux qui fraudent leur transport.

Et puis, il y a les agents de surveillance ou de sécurité qui interviennent en station, pour faire arrêter "la présence inadéquate ou les comportements inopportuns", précise la Stib. Pointant par-là notamment la présence des toxicomanes ou de gens en errance.

Des réalités exacerbées depuis deux ans et qui justifie le lancement au cours des prochaines semaines d'une enquête interne sur la charge psychosociale et le sentiment de sécurité du personnel sur le réseau.

Sur le même sujet

27 avr. 2022 à 15:51
1 min

Articles recommandés pour vous