Le 6/8

Sting s'inspire d'Anvers et de Rubens dans son nouvel album métaphorique, "The Bridge"

26 nov. 2021 à 10:36Temps de lecture2 min
Par François Saint-Amand

Le charismatique leader de Police revient avec un 13e album, intitulé The Bridge. Bruno Tummers s'intéresse à ce nouveau projet, qui se réfère au passé et au futur du célèbre artiste britannique.

Depuis une dizaine d'années, l'auteur-compositeur-interprète de 70 ans s'était attaché à offrir à ses classiques un nouvel habillage sonore, que ce soit en symphonique, en duo, ou avec des sonorités plus modernes.

De l'eau a donc coulé sous les ponts pour Sting qui avait auparavant l'habitude de sortir un nouvel album studio tous les trois ans depuis la fin de Police. Cinq ans après ses dernières compositions originales sur 57th & 9th, il revient avec un nouveau disque, The Bridge, qui jette des ponts entre son passé, le présent et le futur.

Un premier single à la mélodie redoutable

Le premier extrait s'intitule If it's Love et pour Bruno Tummers, "la mélodie est redoutable" avec un message qui correspond bien à la période de Noël.

Sting n'a donc rien perdu de son talent d'auteur-compositeur, ni de son talent d'interprète : même à 70 ans, sa voix n'a pas bougé.

Le nom de l'album se réfère aux histoires interconnectées entre elles que raconte le chanteur, qui propose un pont entre son passé et le présent. "Je pense que l'écriture et la composition sont toujours des thérapies pour moi. Cela implique l'inconscient. Je compose de la musique puis je lui demande de me raconter une histoire. Je dois m'accorder avec ce qu'il se passe dans mon subconscient, car il contient surtout le passé mais aussi une idée de ce que pourrait être le futur. La métaphore de tout l'album est donc le pont" explique le chanteur à Classic 21.

Loading...

Une chanson inspirée par Pierre Paul Rubens et Anvers

La voix de Sting est omniprésente dans l'album, pour une envie bien précise : se connecter à son public. "J'ai juste augmenté le volume des voix, je voulais qu'elles soient très présentes, pour que vous soyez avec moi, dans ma tête" révèle-t-il.

Un titre en particulier devrait plaire à la Belgique, The bells of St. Thomas, qui évoque la ville d'Anvers. "Je voulais écrire une chanson à propos d'un port européen. Beaucoup ont déjà écrit sur celui d'Amsterdam et j'ai voulu aller un peu plus au Sud. Anvers est une ville que je connais bien, avec une belle mélancolie : il y a beaucoup d'eau et de nombreux peintres flamands fantastiques y ont vécu comme Rubens. C'est une chanson qui s'inspire d'un tableau de Rubens, avec saint Thomas et les stigmates du Christ" explique l'interprète de Roxane

Bruno Tummers reste conquis par cet album. Sting mélange une nouvelle fois les genres, ce qui constitue toute la force de son répertoire. "Il n'y a pas de frontière dans la musique, c'est un grand spectre, un langage commun qui nous connecte tous, c'est un pont" défend d'ailleurs l'artiste britannique.

Les chansons de The Bridge reposent sur le quatuor classique du rock : chant-guitare-basse-batterie, tout en y ajoutant une couche de cuivres et de cordes comme l'aime l'auteur-compositeur-interprète britannique.

© Andrew Toth / Getty Images

Retrouvez l’actualité musicale avec Bruno Tummers, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une et sur Auvio.

Sur le même sujet

La Maison Rubens complète sa collection par deux œuvres d’art

Exposition - Musées

L’IRPA entame l’étude et la conservation-restauration de la chapelle de Rubens à Anvers

Patrimoine

Articles recommandés pour vous