RTBFPasser au contenu
Rechercher

Formule E

Stoffel Vandoorne avant la dernière saison de Mercedes en Formule E : "Je veux ce titre de champion du monde !"

À l’aube de sa quatrième saison en formule électrique, Stoffel Vandoorne nourrit de grandes ambitions. Le Belge, auteur de trois poles et une victoire l’an dernier, a manqué de réussite dans la conquête du titre et il sait qu’il s’agira de sa dernière opportunité de coiffer la couronne mondiale en tout cas avec Mercedes, puisque la marque à l’étoile a décidé de se retirer en tant qu’équipe officielle au terme de l’exercice 2022. Le Courtraisien nous a accordé un entretien pour évoquer ses ambitions et cette dernière apparition sous la bannière Mercedes en Formule électrique.

"Quand j’ai appris que Mercedes comptait mettre un terme à son engagement officiel dans le championnat c’était clairement une déception, parce que c’est moi qui ai commencé tout le développement depuis le début (quand l’équipe roulait encore sous le nom HWA en 2018-2019). On a traversé des moments difficiles parce qu’à l’époque, personne n’avait d’expérience en formule E. Aujourd’hui on est parvenus à créer une structure qui a gagné des courses et on a surtout réussi à remporter les deux championnats l’an dernier (constructeurs et pilote avec Nick Devries). Donc même si je sais que ce sera la dernière saison avec Mercedes, je suis vraiment dans un très bon état d’esprit. Tout le monde dans l’équipe est conscient qu’on a une voiture compétitive d’autant que le règlement technique demeure inchangé. On aura à nouveau des opportunités de victoires et la possibilité de se battre une nouvelle fois pour les deux championnats."

Et Stoffel, vice-champion en 2019-2020, compte bien faire pencher la balance de son côté au terme des 16 courses de la saison qui débute ce week-end à Diriyah en Arabie saoudite (avec 2 manches au programme). "Pour moi cette année l’objectif est clair : le titre mondial, poursuit Vandoorne. J’en étais proche lors des deux années précédentes. La saison dernière beaucoup de pilotes pouvaient le décrocher. De mon côté il me manquait 17 unités et je n’ai pas toujours eu la chance avec moi. J’ai perdu pas mal de points alors que l’opportunité de sacre mondial était bien réelle."

Hiérarchie plus claire grâce au nouveau format de qualifications ?

Chaque année le championnat continue à se développer. Et cette saison la nouveauté nous vient des qualifications dont le format était très critiqué. Jusqu’à présent les pilotes étaient répartis en quatre groupes de six pilotes. Les six meilleurs se disputaient la pole sur un tour. Mais cette version handicapait énormément les premiers à s’élancer puisque la piste évoluait au fil de la qualification et au fur et à mesure du passage des groupes. De quoi rendre quasi inatteignable une bonne place sur la grille de départ pour les pilotes du premier groupe.

Exit donc ce système peu équitable. Les pilotes seront à présent répartis en deux groupes de 11 (selon le classement du championnat). Les quatre plus rapides de chaque groupe se qualifieront pour les quarts de finale (à élimination directe). Les quatre vainqueurs de ces face-à-face passeront en demi-finale et enfin une finale permettra d’attribuer la pole position. Un nouveau format qui plaît à Stoffel Vandoorne. "Je pense que ça pourrait vraiment améliorer les choses. J’espère que ça permettra d’avoir chaque week-end les mêmes 8 ou 10 pilotes qui se battent devant et pas comme la saison dernière où ceux qui figuraient dans le 1er groupe des qualifications ne s’élançaient même pas dans le top 15 en course. Il faut que le public puisse retrouver les mêmes visages aux avant-postes pour créer une meilleure histoire entre deux ou trois pilotes qui se battent pour le titre et pas 20 comme lors des saisons précédentes. On l’a vécu en F1 entre Verstappen et Hamilton. Pour l’instant en formule E, on n’assiste pas à ce genre de scénario. Jusqu’ici je pense que c’est ce qu’il manquait. Les équipes affichent des performances très proches et presque tout le monde pouvait gagner."


 

Clap de fin pour Vandoorne en FE ?

On pourrait penser que la fin de l’aventure Mercedes dans le championnat électrique au terme de cette saison signifie également le point final de celle de Stoffel Vandoorne dans la discipline. "Pas nécessairement. J’y vois d’ailleurs toujours un avenir, poursuit le Belge. On ne sait pas encore ce qu’il va se passer avec notre équipe : si elle va continuer sous des formes différentes. Il y aura sans doute d’autres opportunités en Formule E, donc je vois encore mon futur là, mais c’est encore un peu tôt pour le dire, conclut Stoffel."

Sur le même sujet

Formule E – Mexique : Stoffel Vandoorne pointe plusieurs favoris, "ce sera une course difficile pour ceux qui veulent jouer la gagne"

Formule E

Articles recommandés pour vous