RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Formule E

Stoffel Vandoorne en confiance avant l'E-Prix de Jakarta : "Nouveau circuit, chaleur et incertitude, de vrais challenges, mais j'aime ça !"

Stoffel Vandoorne aborde l'E-Prix de Jakarta, neuvième des seize épreuves du Championnat du Monde de Formule E, dans la peau du chef de meute après un début de saison idéal : avec une victoire (à Monaco), cinq podiums et six places dans le Top 5, le Belge a fait preuve d'une régularité exemplaire et occupe solidement la tête du championnat.

"C'était un bon week-end pour nous à Berlin avec deux podiums : on a fait du bon boulot, même si on n'a pas optimisé nos deux séances de qualification, où on aurait pu faire mieux (deux fois huitième, ndlr), explique Stoffel Vandoorne depuis Jakarta. Par contre, en course, on était plutôt la référence avec deux belles remontées, et deux bons résultats à la clé."

Ce premier E-Prix disputé en Indonésie, sur un circuit que tous les pilotes découvrent, peut-il redistribuer les cartes ? La chaleur, la surchauffe des batteries et la dégradation des pneus pourraient avoir une grande influence sur le déroulement et le classement de la course...

"C'est un tout nouveau circuit, on ne sait donc pas exactement à quoi s'attendre, développe le pilote Mercedes-EQ. On a fait notre préparation habituelle dans le simulateur, on s'est notamment préparé aux fortes chaleurs. Il fait très chaud ici, plus de trente degrés, beaucoup d'humidité... Gérer les pneus et la batterie, ce sera un vrai challenge ce week-end. Les journées vont être longues, il faudra être très réactif pendant les essais libres. On ne sait pas exactement ce qu'il en sera au niveau du grip que nous offrira l'asphalte, ni comment il va évoluer pendant le week-end. Il sera peut-être plus élevé que ce qu'on imaginait, ou le contraire ! Cela change pas mal les réglages de notre voiture, il y a donc beaucoup d'incertitudes avant ce week-end. Et pendant la course, il faudra gérer la batterie à cause de la température. Mais j'aime ça, cela nous donne l'opportunité de faire quelque chose de mieux que la concurrence. Quand les conditions sont difficiles, notre équipe est souvent bien préparée et on arrive à gérer assez bien ces circonstances. C'est un challenge en plus, mais j'aime ça !"

Mercedes quittera la discipline à la fin de cette saison. Mais on a appris à Berlin que McLaren allait racheter la partie "exploitation" de l'équipe Mercedes-EQ Formula E Team et que le personnel garderait donc son job dans la discipline. Quant à Stoffel Vandoorne, il est quasiment acquis qu'il rejoindra la saison prochaine une autre équipe de Formule E, même si rien n'est encore officiel.

"C'est bien pour l'équipe, on a réussi à créer une équipe très performante, avec un énorme potentiel pour gagner, souligne le leader du championnat. Cela fait du bien de voir qu'une solution a été trouvée pour tous ces gens. C'est bien que tout soit clair dès à présent. De mon côté, rien n'est encore fixé. Je crois que mon futur sera en Formule E, c'est ce qu'il y a de plus probable, mais il n'y a rien de concret pour l'instant. Je pense que j'aurai de bonnes opportunités, je suis l'homme en forme pour l'instant en Formule E, ça aide ! J'essaie de prouver ce que je vaux en piste, c'est tout ce que je peux faire. Mais pour l'instant, je me concentre sur cette saison, parce que j'aimerais gagner ce Championnat du Monde !"

Samedi, ce premier E-Prix d'Indonésie sera à vivre en direct vidéo sur Auvio dès 9h50.

Articles recommandés pour vous