Icône représentant un article video.

Environnement

Sunions : une entreprise crée des oignons qui ne font pas pleurer

13 janv. 2022 à 18:30Temps de lecture5 min
Par Chloé Rosier

Plus de 30 ans de recherche et de sélection génétique auront été nécessaires pour créer une espèce d’oignon qui ne fait pas pleurer les gens qui les découpent : Sunions.

Les oignons libèrent une substance, le sulfoxyde de propyle, lorsqu’on les découpe. Lorsque ce composé (qui est le plus puissant à température ambiante, ça tombe bien) est mélangé à l’humidité de l’air, il se transforme en acide sulfurique et irrite alors les yeux.

Cette attaque, que l’on prend souvent personnellement, est une défense développée par la plante pour se prémunir de toute bête essayant de la manger. Les plantes développent de nombreuses techniques pour se défendre, comme par exemple les tomates qui peuvent prévenir le reste de la plante quand l’une d’elles se fait attaquer.
 

Croisement d’espèces

Les Sunions n’ont pas été génétiquement modifiés mais ils sont issus d’un croisement naturel de différentes espèces d’oignons.

Comme ils l’expliquent sur le site Sunions : "Contrairement à tous les autres oignons, les Sunions deviennent chaque jour plus sucrés. Les composés volatils dans les oignons sont responsables de picotement des yeux et de la saveur piquante et les quantités de ces composés dans les autres oignons restent les mêmes ou augmentent avec le temps." Alors que : "dans Sunions, ces composés font exactement le contraire et diminuent pour créer un oignon sans larmes, doux et sucré".

Ils ne sont pour l’instant cultivés que dans les états américains du Nevada et de Washington. Lancés il y a déjà 4 ans aux USA, ils devraient arriver en Europe d’ici la fin du mois de janvier, notamment en Angleterre.

Mais les sunions sont-ils bons ?

Ne vous réjouissez cependant pas trop parce que, même si l’absence de picotement dans les yeux est un vrai plus, l’oignon en lui-même n’a que peu d’intérêt. En effet, un rapport de 2018 du Washington Post a relevé qu’ils étaient très sucrés, qu’ils n’avaient pratiquement pas d’odeur et qu’ils étaient "presque sans saveur".

Il va peut-être falloir continuer à pleurer pour avoir des oignons gustativement intéressants…

Inscrivez-vous à la newsletter Tendance

Mode, beauté, recettes, trucs et astuces au menu de la newsletter hebdomadaire du site Tendance de la RTBF.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous