Matin Première

Super bowl : Des publicités hors de prix et des audiences records

© Tous droits réservés

11 févr. 2022 à 08:25Temps de lecture2 min
Par Frédéric Brébant

­­­­­C'est le moment, c'est l'instant. Le Super Bowl est de retour. C'est le rendez-vous incontournable des amateurs de football américain. C'est aussi le rendez-vous des annonceurs publicitaires.

Le Super Bowl opposera ce dimanche l’équipe des Rams de Los Angeles aux Bengals de Cincin-nati.C’est un grand événement sportif, certes, mais le Super Bowl, c’est surtout un show démesuré avec des mini-concerts de plusieurs stars, qui est suivi par plus de 100 millions de téléspectateurs aux Etats-Unis et par 150 autres millions de personnes dans le monde.

Et qui dit ‘audiences records’, dit évidemment ‘spots publicitaires’. Au fil des ans, le Super Bowl est devenu LE rendez-vous de la pub avec des petits bijoux de créativité qui sont expressément tournés pour ce méga-spectacle et qui donnent le ton des tendances du moment.

Des pubs aux prix complètement fous

Pour un spot de 30 secondes qui sera diffusé sur la chaîne NBC pendant cette édition 2022 du Super Bowl, chaque annonceur aura payé 6,5 millions de dollars (ce qui fait environ 5,7 millions d’euros) et cela n’inclut évidemment pas les coûts de production du spot publicitaire.

C’est un tarif fou qui ne fait qu’augmenter car il n’était, si j’ose dire, ‘que’ de 5,2 millions de dollars l’année dernière, ce qui représente donc un bond de 20% en 2022. Et d’ailleurs, ça peut se comprendre dans la mesure où, en 2021, le Super Bowl a été quelque peu bousculé par le Covid. Seul un tiers des spectateurs pouvait être présent dans le stade, mesures sanitaires obligent, et plusieurs grandes marques avaient même décidé de ne pas être de la partie, étant donné le contexte.

Or ici, en 2022, le stade sera bondé et les marques reviennent en force, plus motivées que jamais. Bref, c’est la loi de l’offre et de la demande, et les prix ont explosé !

La joie de vivre est de retour

Ce n’est pas un mystère car la grande majorité de ces spots publicitaires sont déjà visibles sur YouTube. Entre parenthèses, c’est devenu un rituel pour plusieurs marques : créer déjà le buzz avant l’événement avec des pubs ‘spécial Super Bowl’ qui ne seront vues qu’une fois ce soir-là mais qui seront ‘rentabilisées’ avec des multidiffusions sur les réseaux sociaux et sur YouTube en particulier.

Les marques ressortent les gros moyens à coups de grandes stars et de superproductions. Amazon s’offre Scarlett Johansson et B pour un spot plein d’autodérision. L’opérateur AT&T a convoqué un Zac Efron qui s’est démultiplié pour l’occasion, mais mon coup de cœur revient cette année à BMW qui était absent du Super Bowl depuis 7 ans et qui, pour son grand retour, signe un film délicieux avec Salma Hayek et Arnold Schwarzenegger qui incarne Zeus dans la Californie d’aujourd’hui.

C’est savoureux et vous pouvez le voir sur YouTube en tapant ‘Zeus & Hera, BMW USA’

De vraies nouveautés ?

Une nouveauté cette année, c’est l’arrivée massive des cryptomonnaies et des NFT au cœur du Super Bowl 2022.  Et du côté des annonceurs, on voit également que cet univers numérique, celui de la blockchain, fait une entrée fracassante puisque, pour la toute première fois dans l’histoire du Super Bowl, deux plateformes de cryptomonnaies que sont FTX et Crypto.com, se sont offerts des spots de pub pour cet événement grand public.

Sur le même sujet

Jusqu’à 81.800 dollars pour une place au Super Bowl américain : comment les prix ont-ils explosé ces 10 dernières années ?

Monde Amérique du Nord

La publicité devient-elle écoresponsable ?

Matin Première

Articles recommandés pour vous