RTBFPasser au contenu

Football

Super League : Kenza Vrithof de gardienne au Standard à attaquante au White Star

KENZA VRITHOF, L’ATTAQUANTE DU WHITE STAR EST UNE DES REVELATIONS DE LA SUPER LEAGUE
20 nov. 2021 à 08:303 min
Par Pierre Capart

Kenza Vrithof évolue à la pointe de l’attaque du White Star de Woluwé, un club de Super League. Cette jeune fille, originaire de la région verviétoise, a marqué les esprits dimanche dernier en plantant les trois goals de son équipe face à Charleroi. Kenza a donc le sens du but. Pourtant, jusqu’il y a deux ans, elle occupait le poste de… gardienne. Elle jouait alors au Standard de Liège. Cela méritait bien une rencontre et quelques explications…

Du Standard d’Andrimont au Standard de Liège

A 20 ans à peine, Kenza Vrithof fait partie des révélations de la Super League. Cette attaquante semble promise à un bel avenir. Pourtant, c’est dans les buts que la Verviétoise a démarré sa jeune carrière au Standard… d’Andrimont : " J’ai commencé à jouer au foot à l’âge de 6 ans dans le club de mon village. Pourtant dans ma famille, personne ne pratiquait le football. J’ai tout de suite voulu jouer au goal et il faut croire que je ne me débrouillais pas trop mal puisque le Standard… de Liège est venu me chercher. Je devais avoir 7 ou 8 ans et une équipe de jeunes du Standard jouait à Andrimont. Comme j’avais les cheveux coupés court, ils ont d’abord pensé à moi pour aller jouer avec les garçons mais quand ils ont vu que j’étais une fille, ils m’ont proposé d’aller passer des tests au Standard Femina. Ce que j’ai fait, à l’âge de 12 ans. Les tests se sont avérés concluants et c’est ainsi que j’ai rejoint la section féminine du Standard ". Kenza n’a pas beaucoup hésité avant de signer au Standard de Liège. Porter le maillot rouge et blanc s’apparentait à un rêve pour la jeune Andrimontoise. " Depuis toute petite, je supporte le Standard. C’est pareil dans mon entourage, tout le monde adorait ce club. Jouer dans un tel club est une opportunité qui ne se refuse pas ".

Les gants au placard

Après avoir défendu les buts dans les équipes d’âges du Standard, Kenza découvre l’équipe première mais doit se contenter d’une place de réserviste en raison de sa….taille. A 18 ans, elle voit ses rêves s’envoler et décide alors de se tourner vers le jeu et l’attaque en particulier : " Avec 1 mètre 66, j’étais considérée comme trop petite pour défendre les goals d’une équipe de Super League et mon horizon semblait bouché. J’ai alors décidé d’évoluer dans le jeu, à la pointe de l’attaque, pour marquer des buts et avec le recul, je pense que j’ai eu raison… ".

Faire trembler les filets au White Star

Ce virage radical a en effet été effectué avec un certain succès même si la concurrence était toujours aussi rude au Standard. Raison pour laquelle, Kenza Vrithof a pris le chemin de la capitale l’an dernier pour évoluer au White Star Woluwé où elle s’épanouit pleinement. " J’ai quitté le Standard pour le White Star afin d’avoir plus de temps de jeu. Je ne regrette pas ce choix. C’est un club plus familial, l’ambiance est excellente entre les joueuses et surtout je suis devenue titulaire. J’ai donc l’impression d’avoir progressé à tous les niveaux ". Il faut dire que la Verviétoise a d’emblée trouvé ses marques en alimentant le marquoir en faveur du club étoilé. La saison dernière, elle a notamment inscrit l’unique but du derby bruxellois face à Anderlecht au Lotto Park. Grâce à ce but, le White Star avait créé la grosse surprise sur le terrain de l’équipe championne de Belgique. Ce but reste gravé dans la mémoire de Kenza : " Je m’en souviens parfaitement et on m’en parle encore aujourd’hui. Je suis partie à la limite du hors-jeu, lancée en profondeur, j’ai misé sur ma pointe de vitesse, j’ai évité la gardienne d’Anderlecht et j’ai placé le ballon au fond du but. C’est jusqu’à présent le but le plus important de ma carrière… ". Et des buts, Kenza en marquera encore comme il y a quelques jours face à Charleroi… " Le White Star a gagné ce match. C’était important de bien démarrer le second tour vu notre classement (le White Star est lanterne rouge) et en plus j’ai inscrit les 3 buts de mon équipe. C’est mon premier triplé en match officiel. J’espère qu’il y en aura d’autres. C’est en tout cas de bon augure pour la suite de la saison et je l’espère de ma carrière… ".

" Mon rêve le plus fou ? Disputer une coupe du monde avec les Red Flames "

Avec de telles performances, Kenza, qui en parallèle, poursuit ses études de kiné en 3e année à l’Université de Liège, espère bien franchir un nouveau palier. Déterminée, elle espère réaliser ses rêves les plus fous….  " Mon rêve serait d’aller jouer en D1 française et pourquoi pas au PSG, mon club de cœur. Cela dit, j’ai un autre rêve, celui de jouer une grande compétition, comme une coupe du monde par exemple, avec les Red Flames. Je sais que le chemin sera long et parsemé d’embûches mais il faut avoir des rêves et je vais tout faire pour y arriver…. "

Sur le même sujet

14 mai 2022 à 04:56
3 min
08 mars 2022 à 07:00
2 min

Articles recommandés pour vous