Scène - Accueil

Sur Auvio, une nouvelle offre de captations jeune public dès ce vendredi 9 septembre

Œil de Cobra, (Cie La P’tite Canaille), théâtre de marionnettes sur le rejet et la révolte.

© DR

09 sept. 2022 à 06:39 - mise à jour 09 sept. 2022 à 09:55Temps de lecture2 min
Par Tania Markovic

La RTBF avec l’aide de la ministre de la Culture et des Médias Bénédicte Linard, propose une nouvelle offre de programmes culturels familiaux en ligne sur Auvio dès ce vendredi 9 septembre.

L’offre sera remise à jour régulièrement et est déjà visible gratuitement sur Auvio.

Les trois premiers spectacles mis en ligne sont :

"Monsieur Timoté" de Nicolas Valentiny

"La Belle et la Bête" (Art Fantesies)

"Œil de cobra" (Cie La P’tite Canaille)

Une offre gratuite qui ne remplace pas le spectacle vivant

Cette offre s’inscrit dans la démarche RESTART, lancée en mai 2020, en soutien au secteur culturel. Revenons sur la genèse de ce projet.

Pour soutenir le secteur de la création, à l’automne 2020 la RTBF a mis en place un projet de captations qui a permis à une septantaine de spectacles de voir le jour sur la plateforme AUVIO. Près d’un an plus tard, en décembre 2021, à la suite de la fermeture des salles de spectacle décidée par un Codeco en raison de la recrudescence des cas de coronavirus, Ouftivi, la chaîne pour la jeunesse de la RTBF, avait bousculé sa grille initialement prévue pour les vacances de Noël pour programmer du spectacle vivant afin de permettre aux enfants et à leurs familles de continuer de partager des moments culturels privilégiés, malgré des mesures sanitaires contraignantes… A posteriori de leurs diffusions linéaires, ces captations avaient bénéficié d’une seconde vie sur Auvio en rejoignant l’offre jeune public.

C’est aujourd’hui ce catalogue que la RTBF se propose d’étoffer grâce à une dotation spéciale du gouvernement pour le financement de nouvelles captations de pièces de théâtre. Quelque vingt spectacles ont été captés en 2022 sur tout le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles dont une dizaine à destination du jeune public. Ces opérations de captation soutiennent directement les emplois artistiques et techniques en rémunérant les artistes, les techniciens du spectacle, ainsi que les équipes de production et de réalisation indépendantes.

Par ailleurs, ces captations permettent de faire en sorte que le travail des compagnies soit vu par le public car l’on constate que, malgré la fin des mesures sanitaires, celui-ci peine à retrouver le chemin des salles. Changement de paradigme lié aux habitudes prises durant la pandémie ? La question se pose mais il est toutefois évident que le coût de la vie galopante prive certains ménages de la possibilité d’octroyer une partie de leur budget à des activités culturelles. Dès lors, proposer une offre culturelle "gratuite" pour les ménages mais rétribuée pour les équipes artistique et technique est une piste parmi les solutions possibles.

Toutefois, comme le déclarait Bénédicte Linard en décembre 2021, nous gardons en tête que "rien ne remplacera le spectacle vivant". Nous souhaitons bien sûr que "la culture puisse aller vers le public" mais avons pour objectif qu’à terme le public puisse aller vers la culture vivante, sans écran interposé.

Sur le même sujet

How to Disappear quand l'art plastique rencontre le théâtre sur la scène du Varia

Scène - Accueil

Lydie Wisshaupt-Claudel : "il n’y a rien de plus qui se joue entre un adulte et un enfant que l’apprentissage"

La couleur des idées

Articles recommandés pour vous