RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sur la route avec Camille Saint-Saëns : Episode 7 - Le Voyage

Camille Saint-Saëns et Georges Legrain en Egypte, en 1912
27 déc. 2021 à 10:46Temps de lecture3 min
Par Cécile Poss

En cette fin d’année 1888, la santé de Clémence Saint-Saëns se détériore. Le matin du 18 décembre, à 9h, Clémence ferme les yeux pour ne plus jamais les rouvrir, laissant son fils avec une immense tristesse. Lors de l’enterrement, d’après les témoignages des proches, Camille est raide, livide, hébété devant la tombe de sa maman, emportée par une pneumonie.

"Ma mère n’avait aimé en moi que son ambition idéalisée. Mais ce portrait serait injuste si on ne tenait compte de la qualité, de la hauteur de cette ambition qui fait de ma mère, une figure à part. Jamais elle n’a eu de ces petitesses communes aux mères d’artistes, pleurant de joie au moindre succès, de chagrin aux revers. Elle ne pensait qu’à l’avenir, à son désir d’être la mère d’un artiste de premier ordre. Fais de belles choses me disait-elle, si on ne les apprécie pas maintenant, on les appréciera après ta mort. Elle me disait aussi : "Ta musique ne vieillira pas". Je ne voulais pas le croire, sa prédiction s’est réalisée. On applaudit maintenant des choses que j’ai écrites enter 15 et 20 ans ! Elle ne m’a jamais flatté, jamais adulé. Elle m’aurait plutôt découragé, dans sa crainte d’être trop facile ; elle n’était jamais satisfaite" écrit le compositeur.

La dépression l’accable si bien qu’il décide de se changer les idées, direction, les Iles Canaries et pour être tranquille, pour se ressourcer et ne pas être reconnu, il voyage sous le pseudonyme de Charles Sannois. En ce XIXe siècle, on voyage pour des raisons de santé mais également par curiosité, c’est à cette époque que naissent les agences de voyage et le mot touriste. Des voyages grandement facilités par l’explosion des moyens de locomotions qui connaissent des avancées extraordinaires. Pour Saint-Saëns, le voyage est : "un progrès technique remarquable, une avancée en matière de liberté, ainsi qu’un instrument au service de la découverte et de la connaissance".

L’Egypte sera, avec l’Algérie, l’une des destinations de prédilection du compositeur. Comme le souligne Stéphane Leteuré, en novembre 1911, Saint-Saëns assiste à l’inauguration officielle de son buste au théâtre du Caire. Deux ans plus tard, il reçoit dans la même ville, la grand Croix de La Légion d’Honneur, décoration dont peut s’enorgueillir le khédive lui-même. En outre, le théâtre Khédivial du Caire joue un rôle important et en dit long sur les rapports que l’Egypte souhaite entretenir avec la France à travers notamment, la personnalité de Camille Saint-Saëns. A l’affiche du théâtre, on trouve de nombreux opéras français, or à ce moment-là, l’Egypte compte de nombreuses colonies britanniques. Le fait de jouer une foule d’opéras en langue française pourrait symboliser le besoin de l’Egypte de se rapprocher de la France et d’affirmer des positions plutôt antibritanniques.

Sur la route de Camille Saint-Saëns

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Réalisation : Cécile Poss

Mise en onde : Marion Guillemette

Invités :

Stéphane Leteuré, historien spécialiste de Camille Saint-Saëns, auteur de 3 ouvrages sur le compositeur :

-Saint-Saëns, le compositeur globe-trotteur, Actes -Sud, 2017

-Croquer Saint-Saëns - Une histoire de la représentation du musicien par la caricature -  Coédition Actes Sud / Palazzetto Bru Zane, 2021

- Camille Saint-Saëns et le politique de 1870 à 1921. Le drapeau et la lyre, 2014

François Sabatier, musicologue, organiste auteur de Miroirs de la musique, Fayard, 1995.

Roger Dachez, médecin, historien de la médecine, auteur de Histoire de la médecine, de l’Antiquité à nos jours, Tallandier, 2012.

Georges Vigarello, historien spécialiste de l’Hygiène, des pratiques corporelles, de la perception de soi et du corps du Moyen-Âge à nos jours, auteur et directeur de divers ouvrages sur le sujet.

Thierry Lentz, Historien, directeur de la Fondation Napoléon.

Interview en archives :

Sylvain Venayre, historien, spécialiste du XIXe siècle, notamment du voyage.

Voix

Alexis Flamant, comédien, lit la correspondance de Camille Saint-Saëns

Sur le même sujet

L’Assassinat du Duc de Guise, des macabres guerres de religion à un chef-d’œuvre cinématographique et musical

Faut que je vous raconte

Articles recommandés pour vous