Icône représentant un article audio.

Monde

Sur les pas des kadogos, les enfants soldats de Laurent-Désiré Kabila, 25 ans plus tard (grand format)

Transversales

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

18 juin 2022 à 06:00 - mise à jour 18 juin 2022 à 13:28Temps de lecture42 min
Par Patricia Huon et Caroline Thirion

Le 17 mai 1997, l’ancien homme fort du Zaïre, Mobutu Sese Seko, quittait précipitamment le pays, après trois décennies au pouvoir. Cet événement est l’aboutissement de la première guerre du Congo, une guerre dite de "libération", menée par le mouvement rebelle de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo-Zaïre (AFDL) dirigé par Laurent-Désiré Kabila et ses alliés rwandais et ougandais.

Une armée de "kadogos", des enfants soldats, est venue à pied depuis l’est du pays, jusqu’à Kinshasa. Elle va peu à peu prendre le contrôle de tout le territoire zaïrois.

Patricia Huon et Caroline Thirion ont retracé cet épisode marquant de l’histoire du Congo aux conséquences toujours actuelles, et retrouvé certains de ses protagonistes, un quart de siècle plus tard. 

Ce reportage grand format, réalisé avec le soutien du Fonds pour le Journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles et des archives de la SONUMA, est à découvrir en cliquant ici ou sur l'image ci-dessous.

Loading...

Transversales

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

L'histoire continue: il y a 25 ans, la fin de Mobutu. Le crépuscule du Zaïre, le retour du Congo

L'Histoire continue

Il y a 25 ans, Mobutu quittait le Zaïre avant la chute de Kinshasa

Monde

Articles recommandés pour vous