La Grande Forme

Surmédication : les personnes âgées prennent en moyenne 7 médicaments par jour

La surmédication des personnes âgées

Lorsqu’on commence à prendre de l’âge, on risque de cumuler plusieurs maladies : des problèmes de cœur, de poumons ou encore d’arthrose. Résultat : pour chaque maladie, les spécialistes prescrivent différents médicaments et les personnes âges se retrouvent avec un nombre incalculable de choses à prendre. Mais cette surmédication peut s’avérer dangereuse pour les patients. Plus d’explications dans "La Grande Forme" avec le Dr Pierre Hanotier, chef du service de gériatrie de l’hôpital de Lobbes, groupe Jolimont.

La surmédication chez les personnes âgées est courante. Tous les spécialistes prescrivent des médicaments différents pour chaque maladie. En moyenne, les patients d’un certain âge prennent en moyenne entre 7 et 10 médicaments par jour.

Problème : les personnes âgées ont deux à trois à fois plus de risque de développer des effets indésirables à cause des médicaments. Un médicament qui est prescrit à 40 ans n’est plus forcément le même qu’il faut prescrire à 70 ans, explique le Dr Pierre Hanotier, chef du service de gériatrie de l’hôpital de Lobbes, groupe Jolimont.

Le Dr Hanotier ajoute que, souvent, on remarque plusieurs problèmes dans les prescriptions de médicaments, qui peuvent devenir inappropriées :

  • "L’overuse" : prescription, de médicaments pour lesquels il n’y a pas d’indications démontrées.
  • "L’underuse" : la non-prescription de médicaments qui devraient être prescrits.
  • "Le misuse" : la combinaison inappropriée de plusieurs médicaments qui finissent par provoquer des effets indésirables quand ils sont associés.

La surmédication chez les personnes âgées : 40 % des personnes âgées prennent au moins cinq médicaments chaque jour

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

On considère que 30% des hospitalisations sont liées à l’usage des médicaments et aux effets indésirables graves de ces médicaments. Dans 50% des cas, ces hospitalisations sont évitables. Il faut avoir une réflexion critique par rapport au traitement qu’on donne à une personne âgée. Souvent, c’est relativement compliqué car le médecin traitant est coincé entre le marteau et l’enclume : son patient lui dit "Je trouve que je prends trop de médicaments" et lui, il est embêté et ne sait pas quoi faire.

Raison pour laquelle il est possible de faire une "révision médicamenteuse" en étant aidé par des pharmaciens et des cliniciens. "On regarde si chaque médicament est encore bien posé, s’il faut continuer ce traitement-là, s’il n’en manque pas. Dans ce cas on peut modifier la liste de médicaments pour l’adapter et la rendre plus appropriée à son âge et ses problèmes actuels" explique le Dr Hanotier.

Grâce à cela, on arrive à diminuer de deux à trois le nombre de médicaments que le patient prend. "Pour aider à la pérennité de cette révision médicamenteuse, on note dans le rapport de sortie du patient les médicaments qu’on a arrêtés, pourquoi on les a arrêtés et on fait une feuille pour le patient ou on explique au patient pourquoi on a ajouté ou enlever certains médicaments" conclut notre spécialiste.

Cela permet au patient de mieux comprendre. C’est un travail main dans la main avec le médecin traitant.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Coronavirus : la Belgique détruira pour 98,5 millions d’euros de matériel médical et de médicaments périmés

Belgique

Avant, pendant et après une séance de sport : que doit-on boire et manger ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous