RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 8/9

Survivre en pleine nature : ces naufragés de l'extrême

Ces aventuriers et naufragés de l'extrême

Extrait de Le 8/9

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 août 2020 à 14:50Temps de lecture2 min
Par François Saint-Amand

Alyssia Delré liste des histoires de personnes qui ont survécu de nombreux jours dans la jungle ou sur une île déserte comme Robinson Crusoé dans Le 8/9 dont les exemples pourraient vous inspirer si vous vous retrouvez en pareille situation.

Vous pensiez que les aventuriers de Koh-Lanta étaient des héros pour survivre autant de jours dans la nature ? Certaines personnes ont parfois malgré elles survécu dans la jungle, en mer ou sur une île sans aucune autre aide humaine. Alyssia Delré revient sur quatre histoires qui pourraient vous servir, si vous aussi, comme Philippe Lambillon, vous vous retrouvez perdus en pleine nature. 

Les marins de Pikelot

On a appris dernièrement que trois marins de Micronésie ont été retrouvés sur une île déserte, l’île de Pikelot dans l'Océan Pacifique.

Le 30 juillet, le bateau de ces trois hommes tombe en panne d'essence. "Ils finissent par dériver de leur cap et ils finissent par arriver sur une île perdue qui ne fait que 300 mètres de long et à plus de 190 kilomètres de toute habitation" précise Alyssia.

Ils ont alors écrit un SOS géant sur la plage ce qui a permis à l'armée australienne de les retrouver.

La famille qui mangea des tortues pour survivre

Plusieurs dizaines d'années auparavant, en 1972, la famille Robertson fait un tour du monde en bateau mais après 17 mois en mer, "des orques se sont mis à percer la coque du bateau, ce qui a fait couler le bateau".

Alyssia raconte comment ils ont survécu : "Ils se sont réfugiés sur un radeau et sont partis à la dérive. A cela on ajoute des tempêtes, des requins et le manque de nourriture. Pour survivre, ils ont mangé des tortues".

Ils ont été finalement retrouvés vivants... 38 jours après leur naufrage en mer par un thonier japonais.

Un Australien drogué et lâché dans la nature

L'Australien Ricky Megee est aussi un de ces aventuriers de l'extrême, mais à ses dépends. Un jour en 2006, il prend quelqu'un en auto-stop et cette personne le drogue et le largue en plein milieu de la brousse australienne, dans le désert de Tanami.

"Il s'est mis à manger des petites bestioles comme des sangsues, des sauterelles, des grenouilles" raconte Alyssia Delré.

Ces animaux sont en effet plein de protéines et il a bu, comme les Robertson, de l'eau de pluie. Celle-ci peut vous hydrater contrairement à l'eau de mer qu'il ne faut pas boire. Ricky s'en sort également : "Il est resté 71 jours dans le désert à survivre avec un rien, il a été retrouvé par un berger un jour par hasard".

D'autres histoires existent encore comme l'une des plus fameuses, celle d'Aron Ralston, coincé au fond d'un canyon qui s'est amputé d'un bras pour sortir, une histoire relatée dans le film 127 heures.

Alors, prêts pour l'aventure ?

Sur le même sujet

Un rendez-vous 100% nature à Uccle

Bruxelles Matin

Piscine et activités en plein air : profitez de l'été au Domaine Provincial de Chevetogne

Le 8/9

Articles recommandés pour vous