Regions

Suspecté de féminicide, un Mouscronnois placé sous mandat d'arrêt pour le meurtre de sa femme

Le quartier de la Coquinie à Mouscron

© Google maps

17 déc. 2021 à 18:10Temps de lecture1 min
Par Belga

Suspecté d'avoir tué sa femme, un Mouscronnois a été placé vendredi sous mandat d'arrêt pour meurtre. L'homme est en aveux, indique le parquet de Tournai qui ne fournit aucune information concernant le déroulement et le mobile des faits.

Le parquet de Tournai a fourni, vendredi sur le coup de 18h00, quelques informations supplémentaires relatives au meurtre qui s'est déroulé dans la nuit de mercredi à jeudi, dans le quartier de la Coquinie à Mouscron. "Le suspect a été entendu par la police judiciaire fédérale et interrogé par le magistrat instructeur ce vendredi après-midi. Il est en aveu des faits. Il a été inculpé et placé sous mandat d'arrêt du chef de meurtre. Je tiens à préciser que cette inculpation et ce placement sous mandat d'arrêt ne signifient pas qu'il est nécessairement coupable", a déclaré Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du roi de Tournai, faisant référence à un raccourci pris par un média dans la journée.


►►► Au moins 19 féminicides en Belgique en 2021


La police de Mouscron et la police judiciaire fédérale sont intervenus dans la nuit de mercredi à jeudi, dans le quartier de la Coquinie à Mouscron, à l'angle des avenues du Panorama et de la Promenade. Les services sont intervenus peu avant 02h00 du matin. Les policiers ont découvert sur place une femme ensanglantée, décédée. La victime avait reçu une série de coups de couteau au niveau du cou et de la nuque. Au moment des faits, deux des quatre enfants du couple, âgés de 9 et 12 ans, se trouvaient dans la maison mais ne se sont pas rendu compte du drame qui s'y est déroulé. Ils ont été pris en charge par la cellule psychologique de la police de Mouscron.

Christelle G., la victime, était âgée de 47 ans. Son corps sans vie a été retrouvé dans la chambre du couple. Une autopsie du corps a été pratiquée jeudi soir. Son mari, Pascal G., est âgé de 48 ans. C'est lui qui a appelé les forces de l'ordre pour se dénoncer. L'homme, qui a tenté de se suicider avant l'arrivée de la police, avait été hospitalisé dans un état sérieux au CHM de Mouscron. Le dossier a été mis à l'instruction auprès de la juge Charlotte Van Kerhoven.

Sur le même sujet, au JT de 19h30 ce 17/12/21

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous