RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Suspicion de fraude dans le football belge : le parquet requiert la révocation des juges anversois

Mogi Bayat pictured before the Jupiler Pro League match between RSC Anderlecht and STVV Sint-Truiden, Sunday 30 September 2018 in Brussels
22 févr. 2022 à 10:36Temps de lecture1 min
Par Belga

Le parquet près la Cour de cassation a requis mardi la révocation des trois conseillers de la chambre des mises en accusation d’Anvers, dans le cadre du dossier de fraude présumée dans le milieu du football.

La demande de récusation initiale émane notamment des avocats des agents Mogi Bayat et Nedzad T., ainsi que de l’arbitre Bart Vertenten. Ils avaient souligné que les trois conseillers chargés d’examiner le dossier étaient les mêmes que ceux qui ont ratifié l’accord entre l’agent repenti Dejan Veljkovic et le bureau du procureur fédéral. Les avocats estiment dès lors qu’ils ne peuvent plus juger les méthodes d’enquête particulières de façon objective et ont demandé une autre composition du siège. L’examen de ces méthodes est la dernière étape préalable avant que la chambre du conseil ne puisse se pencher sur le renvoi éventuel des suspects.

Les magistrats ayant refusé de se retirer volontairement, il revient à la Cour de cassation de se prononcer.

Une cinquantaine de personnes, parmi lesquelles des agents de joueurs, des dirigeants, des entraîneurs et arbitres de football, sont dans le viseur du parquet fédéral dans ce dossier. Ils sont soupçonnés de faux en écriture, de corruption, de blanchiment, de falsification de matchs ou encore d’appartenance à une organisation criminelle.

L’arrêt de la Cour est attendu dans la journée.

Sur le même sujet

Footgate : L’entraîneur des gardiens Erwin Lemmens provisoirement non-actif sur décision de l’URBSFA

Fraude football belge

Footgate : "On prenait Duchâtelet pour un fou, mais sans tricherie le Standard aurait pu être champion en 2014"

Footgate

Articles recommandés pour vous