Séries RTBF

"Syndrome E" : le roman de Franck Thilliez se décline en série avec Vincent Elbaz et Jennifer Decker

Vincent Elbaz et Jennifer Decker dans "SYNDROME E"

© Caroline Dubois - Escazal - TF1

Longtemps prisé par de nombreux producteurs, le roman Syndrome E de Franck Thilliez est enfin adapté sur le petit écran. Un thriller noir porté par un casting surprenant : Vincent Elbaz, Jennifer Decker, Kool Shen, Emmanuelle Béart, Bérengère Krief et Michèle Bernier. À voir en télé sur Tipik dès le mercredi 21 septembre, et en replay sur Auvio.

Auteur de romans policiers à succès, Franck Thilliez est le papa de Sharko et Lucie Henebelle, deux personnages évoluant dans des univers bien distincts. C'est précisément dans Syndrome E, cinquième roman de l'écrivain français vendu à 750.000 exemplaires, que les deux se rencontrent. Passionnée par l'œuvre de l'auteur, la productrice Sophie Révil (Escazal Films) en a finalement obtenu les droits. Et en totale collaboration avec Thilliez, la série Syndrome E est née. 

"Le courant avec Mathieu Misoffe (le scénariste et showrunner de la série, NDLR.) est très bien passé, confie l'écrivain lors d'un point presse au Festival Séries Mania. J’ai senti un réel respect du livre. J’avais vu son univers que j’ai trouvé formidable, donc il n’y avait aucune raison que ça ne fonctionne pas. Sophie et Mathieu m’envoyaient les textes. J’ai vu les épisodes dès qu’ils ont été terminé. En fait, je n'ai rien fait du tout, c’est tout Mathieu !". Scénariste reconnu dans le milieu, Misoffe a notamment travaillé sur les séries ProfilageEngrenages et Zone Blanche.

Ce n'est pas la première fois que les personnages de Thilliez prennent vie à l'écran. Son roman La chambre des morts avait été adapté au cinéma en 2007 avec Mélanie Laurent, Gilles Lellouche Eric Caravaca et Céline Sallette dans les rôles-titres.

Loading...

Un thriller fantastique

L'histoire est donc celle de la rencontre entre Franck Sharko et Lucie Henebelle. Le premier est un flic bourru et solitaire, incapable de faire le deuil de sa fille Eugénie. Une nouvelle enquête l'emmène sur la trace d'enfants disparus mystérieusement tandis qu'un film des années 60 provoque chez ceux qui le regardent des comportements dangereux...

La deuxième est flic et mère célibataire. Lorsqu’elle comprend que son passé est peut-être lié à l’enquête de Sharko, elle rejoint son équipe. Propulsés dans le monde inquiétant des manipulations mentales, les deux enquêteurs vont tenter de faire la lumière sur de lugubres expérimentations scientifiques.

Jennifer Decker dans "SYNDROME E"
Jennifer Decker dans "SYNDROME E" © Escazal Films

Duo de choc

À l'affiche de cette mini-série (six épisodes de 52 minutes), Vincent Elbaz et Jennifer Decker (de la Comédie-Française) assurent les rôles respectifs de Sharko et Henebelle. Les deux comédiens n'ont d'ailleurs pas eu la même approche pour se glisser dans leurs personnages.

"J’ai appelé Franck Thilliez, parce que je voulais qu’il me renseigne un peu sur la Lucie "intime", son caractère, sa personnalité. C’est là que j’ai compris que l’histoire que mon personnage traverse dans les livres est très différente de celle dans l’adaptation de Mathieu. La plus grande étant que dans le roman de Franck, Lucie n’est pas atteinte du "syndrome E" ; Mathieu a fait de cette enquêtrice une victime aussi", confie l'actrice à Séries Mania. 

Comme l'explique le scénariste, ses deux héros sont comme "des cousins de ceux qui existent dans les livres", même si l'ADN des romans est respecté. "On est resté fidèle à l’esprit des livres et à cette densité qu’il y a chez les personnages de Franck".

Kool Shen dans "SYNDROME E"
Kool Shen dans "SYNDROME E" © Escazal Films

Pour incarner au mieux son personnage sombre et tourmenté, Elbaz a lu les romans de l'auteur français. Il a enfin pu bénéficier des recherches de sa partenaire de jeu : "Jennifer m’a envoyé un texto, et c’est là qu’on voit bien l’actrice de théâtre qui bosse (rires), en me disant qu’elle avait trouvé un fascicule sur les deux personnages principaux. Ils expliquent qui ils sont, d’où ils viennent, quel est leur parcours, etc. J'ai trouvé ça très très cool et c’est le premier document que j'ai lu, avant de lire les livres".

Grâce à une esthétique singulière, une ambiance malaisante et une réalisation inventive, Syndrome E fascine tout comme elle fait frissonner. Une série qui flirte avec l'horreur et qui y arrive plutôt bien.

Syndrome E, en télé sur Tipik dès le mercredi 21 septembre à 20h00, et en replay sur Auvio pendant 15 jours.

Michèle Bernier dans "SYNDROME E"
Michèle Bernier dans "SYNDROME E" © Christine Tamalet

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous