Taux d’échec impressionnant en Psychologie à l’UCLouvain, seuls cinq étudiants de première année ont réussi

UCLouvain : un taux d'échec impressionnant

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

04 juil. 2021 à 19:30Temps de lecture2 min
Par RTBF

Carnage dans la Faculté de psychologie de l’UCLouvain. Sur les 645 étudiants inscrits en première année, seuls six ont tout réussi en première session. Un taux d’échec impressionnant, vivement dénoncé par les principaux intéressés.

C’est une lettre ouverte publiée sur Facebook qui a mis le feu aux poudres. Une étudiante en 3e année de bachelier y fait part de sa déception. Elle se dit "dégoûtée de ce système" et révoltée du taux de réussite annuel de sa Faculté.


►►► A lire aussi : Se motiver à étudier en regardant d’autres étudiants le faire via Youtube, bienvenue dans le monde de "Study with me"


Le comportement de certains enseignants est également pointé du doigt. "Entre les moyennes à 12, 13 et même 14 pour certains cours depuis que les points négatifs ont été supprimés. Sans parler de celui où la prof ne corrige pas nos questions ouvertes si on n’a pas la moitié au QCM", peut-on lire dans la lettre.

Selon nos informations, il s'agirait notamment d'un seul cours qui a fait échouer ce nombre d'étudiants. 

Hécatombe en première année

Ce système, les étudiants de première année de psychologie le dénoncent également. Ils ne sont que cinq à avoir entièrement réussi leur année. Les 640 autres se présenteront à la session de septembre.

"J’ai eu 8 examens en 10 jours, c’était énorme. J’ai l’impression qu’on nous a ajouté un seuil de réussite encore plus haut, de la matière encore plus précise", explique une étudiante qui doit repasser cinq examens.


►►► A lire aussi : "Ce n’est pas le blocus le plus évident" : les étudiants en examen partagés entre déconfinement, retour du soleil et grands rendez-vous sportifs


"C’était une année difficile pour tout le monde. Et ils sont censés être des profs de psychologie, donc pédagogues et plutôt bienveillants. Et là on a l’impression que c’est tout l’inverse", ajoute-t-elle. Résultats : de nombreux étudiants songent à changer de cursus.

Une année compliquée pour les étudiants

La situation relève du jamais vu, d’après Vivian Chojnack, présidente du Bureau des étudiants de psychologie. Elle pointe deux raisons à cette hécatombe. Premièrement "l’influence de la crise sanitaire, qui impacte psychologiquement les étudiants". Deuxièmement le manque de ressources au sein de la Faculté. "Nous n’avons pas suffisamment de ressources venant de l’UCLouvain pour assurer un enseignement de qualité. Notamment du point de vue des ressources humaines"

Réponse de l’UCLouvain

Dans un communiqué, l’UCLouvain reconnaît une situation atypique. "Durant les trois sessions précédentes de la période covid (juin 2020, septembre 2020, janvier 2021) les résultats académiques globaux à l’université ont chaque fois été significativement supérieurs à ceux des années précédentes. Pour cette session de juin 2021, l’analyse complète des résultats n’est pas encore disponible, mais sur base des premières indications, les résultats à l’université apparaissent globalement similaires à ceux des périodes hors covid."

L’Université promet toutefois d’analyser ces résultats plus en profondeur.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous