Regions

Taxe kilométrique à Bruxelles : le dossier avance, assure Elke Van den Brandt

© Tous droits réservés

24 mai 2022 à 04:31Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Paul Verdeau

Les ministres bruxellois de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) et de l’Environnement Alain Maron (Ecolo) ont assisté, lundi soir à Bruxelles, à un débat sur l’avenir de la qualité de l’air, dans lequel a été abordé le sujet de la taxe kilométrique, à la suite de l’enquête CurieuzenAir sur la qualité de l’air à Bruxelles.

Cette enquête citoyenne est la plus grande jamais réalisée sur le sujet. Elle révèle notamment de grandes différences dans la qualité de l’air dans la capitale, avec des pics de pollution importants dans le centre et près des grands axes routiers.

Tim Cassiers, du mouvement citoyen BRAL, est immédiatement entré dans le vif du sujet en demandant des nouvelles de la taxe kilométrique, qui serait, selon lui, la plus efficace pour réduire le nombre de voitures en ville.

"Nous n’en avons pas beaucoup entendu parler ces dernières semaines, mais ce n’est pas spécialement une mauvaise nouvelle", a répondu Mme Van den Brandt. "Bruxelles a proposé un modèle qui a passé tous les tests juridiques. Les autres Régions n’étaient pas du tout satisfaites et ça a donné lieu à un débat politique opposant les pour et les contre. Le travail a été fait en silence et ce qui était d’abord un 'non' complet est devenu un 'peut-être'. Il y aura un autre comité de concertation avec les Régions le 2 juin", a-t-elle expliqué.

A cette date, tous les rapports finaux seront rendus et la phase de consultation fédérale prendra fin.

Bruxelles : une taxe kilométrique qui fait polémique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Taxe kilométrique : la Flandre lance une étude sur l'élargissement et le verdissement de la taxe

Economie

Poids lourds en Wallonie : la taxe kilométrique sera indexée dès le 1er janvier

Belgique

Articles recommandés pour vous