RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du Rock

Taylor Hawkins : son premier titre posthume

Jack FM&#39 ; s 11th Show
15 avr. 2022 à 14:46Temps de lecture1 min
Par Classic 21

C’est sur l’album en hommage à Johnny Winter qu’on retrouve la première participation posthume du regretté Taylor Hawkins.

Et c’est le titre "Guess I’ll Go Away", premier extrait de cet album intitulé Brother Johnny qui est chanté par le défunt batteur des Foo Fighters. Il fait partie d’un line up réunissant pas mal de stars à l’initiative du frère de Johnny Winter, Edgar. Celui-ci ne tarit pas d’éloges concernant la prestation de Taylor Hawkins sur ce titre de boogie-blues sorti initialement en 1970 : "Je venais tout juste de rencontrer Taylor, et j’ai à peine pu le connaître, mais j’ai été tellement impressionné par sa sincérité, son énergie positive et son enthousiasme pur" déclare Edgar Winter. "Il avait un style spontané, unique et différent de tous ceux avec qui j’ai déjà travaillé. Cette séance a été une expérience que je n’oublierai jamais".

" C’est la chanson la plus énergique et la plus difficile de tout l’album. J’ai toujours considéré que c’était la chanson la plus en avance sur son époque que Johnny ait jamais écrite, presque un précurseur du heavy metal" poursuit-il.

Edgar Winter fait remarquer que Hawkins a refusé de parler affaires et insiste sur le fait qu’il ne voulait pas être payé pour la séance, mais qu’il voulait simplement " sortir et faire du rock ". Je ne sais pas si c’était par respect pour Johnny, le désir de m’aider dans ce que je faisais, la compassion pour la nature du projet, ou son amitié avec Ross Hogart, le producteur de l’album. Sans doute toutes ces choses, mais quoi que ce soit, il leur a tout donné".

Voici la reprise chantée par Taylor Hawkins :

Loading...

Et l’original de Johnny Winter :

Loading...

Sur le même sujet

Taylor Hawkins des Foo Fighters : son épouse s’exprime en public et des concerts en son honneur sont annoncés

Journal du Rock

Taylor Hawkins des Foo Fighters : des rumeurs démenties

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous