Viva +

Teddy et André, deux amis devenus les Frères Ennemis

© Bertrand LAFORET/GAMMA-RAPHO

03 févr. 2022 à 14:38Temps de lecture2 min
Par Viva+

Le 18 novembre 1967, Robert Delieu rencontre pour la radio de la RTB, André Gaillard et Teddy Vrignault, mieux connus sous le nom des Frères Ennemis. Le duo composé d’André, l’homme aux rouflaquettes et de Teddy, le gars à la moustache est spécialisé dans l’humour décalé. Ils se sont rencontrés alors qu’ils effectuaient leur service militaire, puis après maints petits boulots réalisés chacun de leur côté, ils se sont retrouvés sur les Champs-Elysées pour suivre le même chemin artistique. C’est en quelque sorte le destin qui s’est chargé de les réunir. En tout cas, le duo a le don d’intriguer le journaliste Bob Delieu.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

Teddy Vrignault est né à Paris le 22 novembre 1928. André Gaillard est né également à Paris, le 19 décembre 1927. Les deux hommes qui n’avaient pour point commun que la ville de leur naissance se sont rencontrés lors de leur service militaire, en Allemagne. Un fois démobilsés, ils ont pris chacun des routes différentes. André Gaillard devient maquettiste publicitaire tandis que Teddy Vrignault vit de petits boulots. Hasard du destin, André retrouve Teddy sur les Champs-Elysées alors que ce dernier distribue, torse nu, des prospectus pour un western. Inespéré ! Il fallait profiter de l’aubaine pour faire un truc à deux. Les complices ont suivi ensemble des cours de théâtre. En 1953, ils deviennent les Frères Ennemis et montent sur la scène des cabarets de Saint-Germain-des-Prés. Leur talent de gymnastes des mots, d’humoristes déjantés leur confèrent le succès et la notoriété. Ainsi entre 1954 et 1959, ils accompagnent le Mime Marceau. On les voit aussi à la télévision dans 1=3 de Jean Yanne et Jacques Martin. Le cinéma leur ouvre les portes. Dans les années 70, ils sont à l’affiche de " Elle court, elle court la banlieue " de Gérard Pirès où ils jouent le rôle de deux flics ambulanciers. Jean Yanne les dirige dans de nombreux films : " Moi, y’en a vouloir des sous ", " Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil " ou encore dans " Un Chinois à Paris ". Le duo poursuit en parallèle une carrière sur les planches et à la télévision et continue à faire rire le public avec des dialogues empreints de non-sens. Mais avec l’arrivée de nouveaux comiques émergents comme Coluche ou Thierry Le Luron, les sollicitations se font moins nombreuses. Les Frères Ennemis connaissent des hauts et des bas et donc d’inévitables tensions apparaissent. En 1984, le 1er novembre, Teddy Vrignault disparaît subitement et totalement de la circulation. Désemparé, André Gaillard qui a en quelque sorte perdu sa moitié, essaie de reconstituer un duo, mais après plusieurs tentatives se résigne à continuer sa route en solo. Il joue régulièrement au théâtre et rejoint les Grosses Têtes. Ses deux filles, Sylvia et Valérie créeront le duo " Les sœurs z’ennemies " en hommage à leur papa. André Gaillard s’éteint le 30 septembre 2019, à l’âge de 91 ans. Teddy Vrignault est déclaré mort le 1er novembre 2004.

Sur le même sujet

Chandeleur : découvrez le plus gros mangeur de crêpes du Brabant Wallon

Vivacité

Parc d’Enghien : envie d’une sortie « son et lumière » ?

Hainaut Matin

Articles recommandés pour vous