RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Télétravail obligatoire : "plus tenable" pour le SNI, la ministre flamande de l’Emploi favorable à un assouplissement

09 févr. 2022 à 16:02Temps de lecture1 min
Par Belga

Pour le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), il faut mettre un terme au télétravail obligatoire. Pour les PME, cette obligation n’est plus gérable, il faut des assouplissements rapides, demande le SNI.

Cela ne signifie pas pour autant que les PME sont rétives au télétravail. "Plus de la moitié continuera en effet à l’appliquer après la crise mais en l’adaptant à leurs réalités, ce que le télétravail obligatoire ne permet que difficilement", explique le SNI.

"Le télétravail obligatoire 4 jours semaines a fortement distendu les liens sociaux entre les travailleurs. N’oublions pas non plus l’effet négatif du télétravail sur le commerce et l’horeca. Il n’y a pratiquement plus personne pour prendre un lunch à midi ou pour faire ses courses après le travail", souligne le SNI.

Le télétravail a par ailleurs une influence qui devient négative sur la productivité des employés pour 63% des employeurs, selon le SNI.

La ministre flamande Crevits favorable à l’abandon du télétravail obligatoire

La ministre flamande de l’Emploi Hilde Crevits s’est prononcée mercredi en faveur d’un assouplissement de la règle actuelle autour du télétravail. A deux jours d’un nouveau comité de concertation consacré à la pandémie de Covid-19, elle souhaiterait qu’on y revoie la règle de télétravail obligatoire avec une journée de retour au travail autorisée.

Interrogée dans le cadre de l’émission Villa Politica (VRT), la ministre CD&V a estimé qu’on pourrait passer d’une obligation à une "recommandation forte".

"Nous commençons à voir les effets néfastes du télétravail obligatoire", a-t-elle justifié. "Nous devons tenir compte des personnes qui doivent travailler dans un petit appartement ou à leur table de cuisine".

 

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

Emploi : les patrons seraient moins exigeants sur les "compétences requises" des candidats

Economie

Fini le télétravail obligatoire, le Codeco parle désormais de "recommandation"

Coronavirus

Articles recommandés pour vous