US Open

Tennis : l’été magique de Caroline Garcia

2022 US Open – Day 9

© 2022 Getty Images

08 sept. 2022 à 09:58Temps de lecture2 min
Par Thibaut Deplanque

Dire qu’elle est sur un nuage serait un euphémisme. Depuis plusieurs semaines, Caroline Garcia est en état de grâce. La Française a remporté 31 de ses 35 dernières rencontres et reste sur une série de 13 victoires consécutives. Elle vient aussi de se qualifier pour les demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.

Depuis le début de la quinzaine new-yorkaise, Caroline Garcia n’a pas encore perdu le moindre set et est la dernière joueuse encore en lice dans ce cas de figure. Encore sur un petit nuage en quart de finale face à l’Américaine Coco Gauff, la récente lauréate du tournoi de Cincinnati rejoint le dernier carré de l’US Open. "Je ne sais pas comment décrire ce que je ressens" se félicitait la Française interrogée sur le court. "Ma carrière est faite de hauts et de bas mais il faut tout accepter. Il y a des passages qui ont été douloureux mais on a bien réussi à rebondir."

Loading...

Et ses récents résultats vont lui permettre de faire un bond lors de la parution du prochain classement WTA où elle passera de la 75e position à une place dans le top 10 si Karolina Pliskova ne remporte pas le tournoi. "Elle a été la numéro 1 cet été" a souligné sur ESPN Pam Shriver, ancienne finaliste de l’US Open en 1978. Il faut dire que depuis son retour de blessure à Roland Garros, Caroline Garcia est dans la forme de sa vie. Elle a remporté trois tournois cet été (Bad Homburg, Varsovie et Cincinnati), ses premiers titres WTA depuis 2019. Un retour aux premiers plans amorcé en décembre 2021. Elle change de méthode de travail et d’entraîneur, remplaçant son père par Betrand Perret. Le coach alsacien a su lui redonner confiance et clarifier dans sa tête le type de jeu qu’elle doit appliquer. "La plus grosse différence, c’est que maintenant, je suis plus dans le court pour recevoir le service adverse et retourner aussi tôt que possible. Beaucoup de filles frappent fort, prennent la balle tôt. J’essaye juste de tout faire un peu plus vite et un peu plus tôt. La route est très claire maintenant, je sais où je dois aller, en particulier quand je suis sous pression" analyse la joueuse originaire de Lyon.

Validée par Murray et promise à un bel avenir mais freinée par les blessures

Loading...

Caroline Garcia se révèle au grand public lors de Roland Garros 2011. "La fille qui joue contre Sharapova sera N.1 mondiale un jour. Caroline Garcia, quelle joueuse ! C’est ici que tu l’as entendu en premier" tweetait à l’époque Andy Murray. La Française avait été battue par la Russe au deuxième tour mais était parvenue à remporter le premier set. Des éloges qui ont pesé lourd sur ses épaules. "J’avais 17 ans, j’étais 150e ou 200e mondiale et j’étais capable de produire ce niveau de jeu sur un match, mais pas de le répéter sur d’autres semaines. Moi la première, je me suis mis la pression en me disant que je voulais rejouer comme ça, mais quand tu cherches à le faire, c’est encore pire." détaille-t-elle. A côté de cette pression, la Lyonnaise n’a pas non plus été épargnée par les blessures tout au long de sa carrière. Des soucis physiques qui ont entraîné des difficultés psychologiques et une perte de confiance. Une mauvaise période qui semble bien lointaine. A l’image de son parcours à l’US Open où elle affrontera Ons Jabeur en demi-finale, Caroline Garcia semble avoir retrouvé la joie et la sérénité.

2022 US Open – Day 9
2022 US Open – Day 9 © 2022 Getty Images

Articles recommandés pour vous