RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Tensions à Taïwan : des avions et navires de guerre chinois ont franchi la "ligne médiane" du détroit de Taïwan

La Chine poursuit ses essais militaires autour de Taïwan

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 août 2022 à 06:18Temps de lecture1 min
Par Belga, mis en ligne par K. Dero

Des "avions et navires de guerre" chinois ont franchi la "ligne médiane" du détroit de Taïwan, qui sépare l’île de la Chine continentale, a affirmé vendredi le ministère taïwanais de la Défense, dénonçant des exercices militaires "hautement provocateurs".

Exercices "hautement provocateurs"

"A partir de 11 heures (heure locale, ndlr), de multiples groupes d’avions de guerre et de navires de guerre chinois ont effectué des exercices autour du détroit de Taïwan et ont franchi la ligne médiane du détroit", a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué.

Sujet de notre journal télévisé du jeudi 4 août

Taïwan : Intimidation militaire de la Chine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Missiles Patriot

Selon l'agence officielle Chine Nouvelle, l'Armée populaire de libération a "fait voler plus de cent avions de guerre, y compris des chasseurs et des bombardiers", de même que "plus de dix destroyers et frégates" jeudi.

"Nos exercices, cette fois, ont inclus des tirs à balles réelles, et c’était la première fois qu’ils survolaient Taïwan", a déclaré à la télévision publique chinoise CCTV Meng Xiangqinq, professeur à l’Université de Défense nationale, affiliée à l’armée.

Il a salué les capacités de l’armée chinoise, soulignant que ces missiles ont traversé un espace aérien où des missiles Patriot – un système de missiles sol-air très mobile et considéré comme un élément de défense crucial de Taïwan face à la Chine – sont largement déployés.

C’était la première fois qu’ils survolaient Taïwan

Ces manœuvres sont aussi les plus proches de l’île jamais menées, avec pour la première fois un encerclement de Taïwan par les forces armées chinoises, a-t-il ajouté.
 

Un "voisin malveillant" selon Taïwan

"Nous ne nous attendions pas à ce que le voisin malveillant fasse étalage de sa puissance à notre porte, et mette arbitrairement en péril les voies navigables les plus fréquentées du monde par ses exercices militaires", a déclaré le Premier ministre taïwanais, Su Tseng-chang.

Sur le même sujet

Taïwan reproche à la Chine de prolonger les exercices militaires autour de l’île

Monde Asie

Taïwan : l’invasion de l’île par la Chine, un scénario plausible ?

Monde

Articles recommandés pour vous