Monde Europe

Tensions entre l'Ukraine et la Russie : un entretien entre Biden et son homologue ukrainien attendu dimanche

Le président américain Joe Biden et le président ukrainien Volodymyr Zelensky avant une réunion dans le bureau ovale de la Maison Blanche, le 1er septembre 2021, à Washington, DC.

© Belgaimage

31 déc. 2021 à 21:03Temps de lecture1 min
Par Belga

Le président américain Joe Biden a l'intention de s'entretenir par téléphone dimanche avec son homologue ukrainien, Volodimir Zelenski, a fait savoir la Maison Blanche vendredi.

Les deux hommes discuteront la menace militaire russe dans l'est de l'Ukraine. Les Etats-Unis insisteront sur le soutien américain à l'intégrité territoriale et à la souveraineté du pays. Les entretiens bilatéraux prévus entre Wahsington et Moscou seront également abordés. 

Discussions avec la Russie

Jeudi soir, Joe Biden a eu un entretien téléphonique de 50 minutes avec le président russe Vladimir Poutine au cours duquel les deux dirigeants ont discuté de la situation à la frontière entre la Russie et l'Ukraine. 

L'un et l'autre ont fait l'éloge de la voie diplomatique pour sortir de la crise générée par la menace d'une invasion russe. Mais tout progrès diplomatique passera avant tout par une "désescalade" en Ukraine, a prévenu le dirigeant américain.


►►► À lire aussi : Tensions entre l'Ukraine et la Russie : échange de mises en garde et éloge de la diplomatie entre Biden et Poutine


De son côté, le Kremlin a exigé des "résultats" sur ses demandes de "garanties" de sécurité: la négociation de deux traités redéfinissant l'équilibre et l'architecture sécuritaires de l'Europe qui seront prochainement évoqués lors de pourparlers russo-américains le 10 janvier à Genève.

Les Occidentaux accusent Moscou de préparer l'invasion de l'Ukraine, des dizaines de milliers d'hommes et quantités de matériel et d'armements étant déployés à la frontière.

Sur le même sujet

Washington prêt à discuter avec Moscou de positionnement de missiles et d'exercices militaires

Washington prévient Moscou : pas de progrès avec un "pistolet sur la tempe de l’Ukraine"

Monde

Articles recommandés pour vous