RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Tensions sociales chez Ryanair : les syndicats proposent un calendrier de négociations à Ryanair

06 mai 2022 à 12:05Temps de lecture1 min
Par Belga

La CNE et l'ACV Puls ont proposé un calendrier de négociations à la direction de Ryanair pour aboutir à une nouvelle convention collective de travail (CCT) pour le personnel de cabine basé en Belgique, a-t-on appris vendredi auprès des deux syndicats chrétiens. Celui-ci est prévu jusqu'au 25 mai, avec l'espoir de conclure un accord et éviter de nouvelles grèves, comme il y en avait eu les 22, 23 et 24 avril derniers.

Ce mouvement de trois jours, mené par le personnel de cabine de la compagnie à bas coût basé à Zaventem et Charleroi, avait été particulièrement bien suivi, obligeant Ryanair à annuler de nombreux vols. Par cette action, ACV Puls et CNE entendaient protester contre le manque d'avancées dans les discussions sur une nouvelle CCT concernant les salaires et les primes du personnel de cabine. De son côté, l'entreprise irlandaise avait dénoncé une grève "inutile", qui avait eu lieu au détriment des passagers.

 

Comme il l'a déjà dit précédemment, lors de ces discussions, le syndicat chrétien n'entend pas accepter des propositions ne respectant pas la législation belge sur le travail, dont notamment des conditions salariales ne respectant pas le salaire minimum d'application en Belgique.

La CNE et l'ACV Puls ont proposé à la direction de Ryanair un calendrier de négociations aboutissant le 25 mai. Ils souhaitent que la compagnie leur remette un projet de CCT, qui sera alors discuté lors des différentes rencontres proposées.

"Cela fait six mois que nous demandons un dialogue sérieux", souligne Didier Lebbe, secrétaire permanent CNE. "Nous allons à cette négociation de bonne foi, en y espérant enfin une issue positive pour le personnel."

Si les propositions ne les satisfont pas ou que la discussion capote, les syndicats n'excluent alors pas de nouvelles actions de grève dans les semaines à venir.

Sur le même sujet

Menace de grève chez Ryanair : "Lors de la grève fin avril, moins de 40% de nos vols belges ont été affectés" répond Michael O’Leary

Mobilité

Perturbations dans le trafic aérien cet été ? "Il y a beaucoup de mal-être et le mal-être entraîne beaucoup de conflits"

Monde

Articles recommandés pour vous