Regions Liège

Terrils cherchent viticulteurs : un appel à projets lancé par la société liégeoise Valimo

Vue du terril du Hasard à Retinne

© Google Maps

25 mai 2021 à 07:19 - mise à jour 25 mai 2021 à 07:19Temps de lecture2 min
Par Martial Giot

Valimo, une société liégeoise qui valorise le patrimoine immobilier d’anciens charbonnages, lance un appel aux viticulteurs.

Valimo est propriétaire d’un peu plus de 100 hectares en région liégeoise. Planter des vignes sur un terril, cela s’est déjà fait dans le Hainaut ou le nord de la France. Alors, pour valoriser les terrils qu’elle possède à Liège, Herstal, Fléron et, dans une moindre mesure, Soumagne, Valimo lance un appel à projets aux viticulteurs à la recherche de terrains.

"Ce que nous souhaitons, c’est rendre l’accès du terril aux citoyens et donc d’y apporter certaines activités intéressantes pour le citoyen, dont la viticulture, mais ça peut être aussi d’autres cultures ou l’élevage de certains ovins, par exemple.", explique Patrick Chalant, l’administrateur délégué de Valimo.

Un terril est-il propice à la culture de la vigne ? "D’après les spécialistes, le terrain est assez propice.", répond Patrick Chalant, "D’abord, en général, le terril est conique, donc il a forcément une face sud, est et sud-ouest. Le terrain est schisteux, donc bien drainé. Il y a des restes de charbon ce qui fait que la terre est sombre, donc elle accumule la chaleur. Et, depuis l’arrêt de l’exploitation, il y a eu une accumulation d’humus par la reconquête végétale qui en fait un terrain relativement fertile. On a un magnifique terrain de jeu pour les viticulteurs chevronnés ou en herbe, donc on leur propose de mettre à disposition, dans des conditions sans concurrence, des terrains, sachant que nous disposons quand même grosso modo de 100 hectares de terrains en région liégeoise. Il est clair que le soutien des communes concernées est évidemment propice au développement des projets. Le lancement d’un vignoble est un travail de longue haleine qui suppose quand même la mobilisation de certains capitaux."

Valimo a déjà exploré cette piste avec des spécialistes. "Nous avons rencontré deux responsables de vignobles : les Vins du Pays de Herve et le Château de Durette, qui appartient au groupe Joly, bien connu en région liégeoise.", explique Patrick Chalant, "Ils sont venus visiter les sites, ils ont confirmé qu’ils pouvaient être intéressants pour une exploitation viticole."

L’appel lancé par Valimo pour le bassin liégeois, peut aussi valoir pour la région de Charleroi où Valimo est également active, précise encore son administrateur délégué. "Je vous ai parlé d’une centaine d’hectares pour la région liégeoise. A Charleroi nous disposons également d’une centaine d’hectares, plus soixante hectares à Fleurus, l’appel à projets peut être lancé de manière plus élargie que simplement sur Liège."

 

Articles recommandés pour vous