Football

Tertre-Hautrage (D3 acff) : la Coupe est pleine !

Triste première en coupe de Belgique : dimanche en fin d’après-midi, Bambrugge (D3 VV) – Tertre Hautrage (D3 acff) n’a pas connu de qualifié, en raison d’un arrêt du match (0-0 et 4-4 aux penalties) décidé par l’arbitre néerlandophone Dunken Van De Velde,

© HAND OUT - BELGAIMAGE

22 sept. 2020 à 14:44 - mise à jour 22 sept. 2020 à 15:44Temps de lecture2 min
Par Philippe Bughin

Triste première en coupe de Belgique : dimanche en fin d’après-midi, Bambrugge (D3 VV) – Tertre Hautrage (D3 acff) n’a pas connu de qualifié, en raison d’un arrêt du match (0-0 et 4-4 aux penalties) décidé par l’arbitre néerlandophone Dunken Van De Velde, en pleine séance de tirs au but.

Explications, tirées du rapport de l’homme en noir : au moment où il allait s’élancer pour frapper un coup de pied arrêté, le Français aux origines africaines, Marc Quansah, défenseur central de Tertre-Hautrage s’est vu décontenancer par le comportement déplacé d’un supporter flandrien, derrière le but.

Celui-ci mimait le comportement d’un chimpanzé, cris à l’appui. S’adressant à l’arbitre, Marc Quansah a obtenu de celui-ci qu’il fasse intervenir à la fois le délégué maison, lui-même aidé par le gardien de Bambrugge pour ramener le prétendu supporter à la raison et surtout l’inviter à respecter les acteurs sur le terrain. 

Le rapport ne s’arrête pas à ces faits puisque détails à l’appui, il décrit aussi l’énervement de Quansah, parti au grillage demander des comptes à celui qui avait eu un comportement discriminatoire à son égard. Puis, dans la confusion générale, des représentants de St Ghislain Tertre Hautrage ainsi que différents joueurs s’en sont mêlés, engendrant une tension et un désordre tels que le jeune arbitre a fini par faire rentrer tous les joueurs définitivement aux vestiaires sans reprendre les penalties.

Un dossier ouvert mercredi en présence des représentants des deux clubs

Le dossier sera ouvert en présence de représentants des deux clubs, de Quansah et de l’arbitre Van De Velde ce mercredi à 16h à l’Union Belge. "Un vrai casse-tête", raconte Nathalie Deswez, la CQ de Tertre-Hautrage.

"Initialement, nous étions convoqués à 17h30 à Wemmel. Mais jusqu’à preuve du contraire, notre joueur n’est pas suspendu et nous jouons face à Aische, en championnat à 20h le même jour ! On a pu gagner une heure trente sur l’horaire mais cela risque quand même d’être chaud, dans tous les sens du terme car imaginons que nous n’obtenions pas gain de cause, dans quel état mental notre joueur Quansah sera-t-il ?"

A ce stade, même Tertre-Hautrage marche sur des œufs en ayant fait traduire un rapport rédigé en néerlandais. Car si tout part d’un comportement inacceptable d’un fan de Bambrugge, le déroulement des faits, dans la foulée et décrits par M.Van De Velde n’est peut-être pas irréprochable à son égard non plus.

Match à rejouer, victoire sur le tapis vert d’une des deux équipes ou match perdu par les deux équipes ? Difficile de s’avancer à coup sûr. 

En attendant, la D2 VV de Heur-Tongres sera aussi très attentive au verdict de ce mercredi. Le tirage au sort du cinquième tour de la coupe de Belgique, qui s’est déroulé, lundi à l’Union Belge lui a réservé un des deux adversaires. Le malheur des uns faisant le bonheur d’autrui, Heur Tongres pourrait même être qualifié pour les seizièmes de finale dès demain en fin d’après midi !

A noter que le dossier de la rencontre entre Blankenberge et le RC Gand, quatrième tour de la coupe passera également ce mercredi devant le Comité Sportif. 

Battu 3-2 par la première provinciale de la Côte Belge, le RC Gand (D2 VV) a déposé réclamation car les visités n’avaient pas, sur la feuille de match les deux joueurs de moins de 21 ans réglementairement obligatoires. Seraing, pensionnaire de la D1B attend aussi jusqu’à demain fin d’après-midi pour savoir qui il hébergera le samedi 10 ou le dimanche 11 octobre prochain.

Articles recommandés pour vous