Icône représentant un article video.

Red Flames

Tessa Wullaert, entre espoirs et amertumes : " À l'Euro, les Flames ont écrit l'histoire mais la reconnaissance ne suit pas en Belgique"

Tessa Wullaert :" A l'Euro, les Flames ont écrit l'histoire mais la reconnaissance ne suit pas en Belgique"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

A Anderlecht, elle était la seule "pro" du noyau. Au Fortuna Sittard (Pays-Bas), les 19 filles de cette toute nouvelle formation sont toutes sous contrat. Transférée cet été, Tessa Wullaert va y toucher le salaire le plus important de sa carrière, alors qu'elle a évolué à Wolfsburg et Manchester City notamment. Mais si elle a quitté les Mauves, où elle survolait notre compétition, c'est pour d'autres raisons, et pas que des bonnes. Notre triple Soulier d'or est amère: trop peu de moyens et de reconnaissance pour le championnat et pour l'équipe nationale.

Pourtant, l'exploit des Red Flames à l'Euro anglais, elle n'en est pas peu fière: un quart de finale avec une des rares équipes où 80% de l'effectif n'est pas professionnel, c'est "énorme" comme elle dit. Mais au retour à Zaventem, l'accueil était très décevant!

"J'ai toujours essayé d'utiliser ma voix pour faire avancer les choses, mais "ils" n'écoutent pas toujours, ce sont des hommes!" nous glisse-t-elle.

Mais le foot est l'affaire de sa vie: jouer les locomotives à Fortuna Sittard et porter les Flames vers la prochaine Coupe du Monde sont les deux buts qui font courir Tessa.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous