Belgique

Test Achats constate de nombreuses plaintes concernant des voitures neuves

© Getty Images

18 août 2022 à 11:57Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

Les achats de voitures neuves engendrent beaucoup de plaintes auprès de Test Achats, a constaté l'association de défense des consommateurs jeudi dans un communiqué de presse. Elle a reçu plus de 200 plaintes à propos de ce type d'achats lors de ces trois derniers mois. Ces plaintes concernent la plupart du temps des retards de livraison ou des suppléments demandés à l'acheteur.

La pénurie mondiale de micropuces a considérablement fait augmenter les délais de livraison des voitures qui n'arrivent pas toujours à la date prévue initialement. Test Achats indique qu'il faut prendre son mal en patience quand cela se produit. En effet, l'entièreté du marché est confronté à ce problème. L'achat du véhicule peut cependant être annulé s'il y a un délai de livraison non respecté.  

Il faut vérifier bien à l'avance quels sont les délais de livraison pour éviter les surprises

"Il faut vérifier bien à l'avance quels sont les délais de livraison pour éviter les surprises", conseille Jean-Philippe Ducart porte-parole de Test Achats. "Si le véhicule doit être livré dans un certain délai précis, il faut l'inclure comme élément essentiel dans le bon de commande. Le contrat pourra alors immédiatement être résilié si le premier délai de livraison n'est pas respecté. Dans tous les autres cas, il vaut mieux être patient."  

L'autre souci récurrent est la demande de frais supplémentaires lorsque le véhicule initialement demandé ne peut plus être livré. Un nouveau modèle, plus coûteux, est souvent proposé dans cette situation mais le consommateur a le droit de refuser cette proposition.

Il est même interdit pour le vendeur de demander un supplément pour une commande retardée mais inchangée.  

"En cas de problème, il est conseillé de contacter directement le vendeur pour discuter des alternatives possibles, et d'un éventuel geste commercial. Il sera plus simple et rapide de trouver un compromis avec un peu de bonne volonté des deux parties", ajoute Jean-Philippe Ducart.

Sur le même sujet : Extrait JT (16/07/2022)

Articles recommandés pour vous