Moteurs Endurance

Test Days des 24H de Spa : Porsche mène la danse, sept constructeurs en une seconde

La Porsche 911 GT3 R N.12 de Matt Campbell, Patrick Pilet et Mathieu Jaminet

© Brecht_Decancq

30 sept. 2020 à 17:31 - mise à jour 30 sept. 2020 à 17:31Temps de lecture2 min
Par Cédric Lizin

La Porsche 911 GT3 R N.12 de Matt Campbell, Patrick Pilet et Mathieu Jaminet a signé le meilleur temps à l'issue des deux journées d'essais des 24 Heures de Spa-Francorchamps, qui se dérouleront les 24 et 25 octobre prochains.

Le bolide du GPX Racing, le team vainqueur l'an dernier, avait signé ce meilleur temps mardi en 2:18.337 au terme de... onze heures d'essais. Des essais qui se sont déroulés sur une piste humide en matinée, puis de plus en plus sèche au cours de l'après-midi et en soirée.

Le deuxième chrono revient à la BMW M6 GT3 N.10 de l'équipe belge Boutsen Ginion Racing : le pilote officiel BMW Motorsport Jens Klingmann s'est illustré en réalisant un excellent 2:18.929 mardi après-midi au volant de l'Art Car dont la livrée a été dessinée par l'artiste new-yorkais Peter Halley.

Ce mercredi, c'est la Ferrari 488 GT3 N.72 du SMP Racing qui s'est montrée la plus rapide en 2:19.093.

Sept constructeurs différents - Porsche, BMW, Ferrari, Lexus, Mercedes, Lamborghini et Audi - se tiennent en moins d'une seconde au terme de ces deux jours de tests, ce qui promet déjà une séance de qualification passionnante d'ici un mois...

Moins de 48 heures après l'arrivée des 24 Heures du Nürburgring et de la cinquième manche du GT World Challenge Europe à Zandvoort, de nombreux pilotes étaient déjà de retour dans leur voiture - elles étaient une cinquantaine en piste ! - pour limer le bitume spadois...

"C'est vrai qu'en ce moment, on a une course chaque week-end, souligne l'Allemand Maro Engel, auteur de la pole position des 24H de Spa l'an dernier au volant d'une Mercedes-AMG GT3. Ce n'est pas facile à gérer, surtout pour les équipes, qui ont beaucoup de travail. Cela se lit sur les visages des mécaniciens, de tout le monde... Il faut essayer de trouver un équilibre entre les périodes d'efforts et les périodes de repos pour récupérer des forces. Après ces deux jours d'essais, on va essayer de tirer les bonnes conclusions, d'essayer certaines choses, puis de faire un tri et de choisir ce qui a fonctionné. Il y a un mois de préparation, mais on va courir tous les week-ends, ce ne sera donc pas une pause !"

"Moi, toutes ces courses, cela me plaît énormément !, insiste pour sa part le Belge Fred Vervisch (Audi R8 LMS GT3) quatrième des 24H de Spa l'an dernier dans le même tour que les vainqueurs. Pour moi, on ne peut absolument pas se plaindre, c'est un honneur de pouvoir rouler. Le Nürburgring, c'était très chouette, c'est juste dommage d'avoir un aussi long drapeau rouge. Je me suis amusé, et je ne me suis pas trop fatigué. Maintenant, tout va s'enchaîner assez vite d'ici les 24 Heures."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous