Tipik

"Théo Curin : ma différence, ma force" : dans l'intimité du parathlète

Théo Curin : ma différence, ma force

© Tous droits réservés

05 oct. 2022 à 12:19Temps de lecture2 min
Par Tiphaine Counali

En novembre, un nouveau challenge attend le nageur handisport Théo Curin : le marathon aquatique Santa Fe-Coronda. Cinq ans après avoir été sacré champion du monde de natation handisport, le parathlète continue d’impressionner. Dans un documentaire touchant, Sophie Lesage revient, étape par étape, sur le parcours exceptionnel du nageur.  

Cinquante-sept kilomètres d’eau boueuse et tumultueuse, peuplée de piranhas et de caïmans. C’est ce qu’affrontera le nageur handisport Théo Curin lors du marathon aquatique Santa Fe-Coronda. Le 13 novembre prochain, le sportif sera le premier parathlète à participer à la course “la plus dure au monde”. Depuis 1961, l’épreuve d’endurance réunit en Argentine les meilleurs nageurs internationaux.

Loading...

Exploits sur exploits

À vingt-deux ans, Théo Curin n’en est pas à son premier challenge. Le sportif est sacré en 2017 vice-champion du monde de natation handisport. Il obtient une médaille de bronze aux championnats du monde de Londres en 2019. L’année dernière, il traverse les 122 kilomètres du lac Titicaca aux côtés de Malia Metella et Matthieu Witvoet. Les succès s'enchaînent pour l’athlète, et ne se cantonnent pas au sport. Après un essai dans la série Le Vestiaire, Théo Curin prend goût au cinéma et joue dans plusieurs productions télévisuelles. Chroniqueur, mannequin, auteur d’un livre autobiographique…  Chaque défi qu’il se lance, le sportif semble le relever. La raison ? Une volonté admirable dont il fait preuve depuis enfant. Une envie constante, depuis la perte de ses membres, de se dépasser et de se prouver qu’il est capable de plus. C’est ce que nous montre le documentaire Théo Curin : ma différence, ma force de Sophie Lesage. Au travers d’images d’archives et des témoignages du sportif et de ses proches, on découvre la vie du jeune parathlète.

Théo Curin et sa mère après sa maladie en 2006
Théo Curin et sa mère après sa maladie en 2006 © Tous droits réservés

“Ce qui a été le plus difficile, c’était pour mes parents, [...] moi j’avais six ans, à six ans on ne se rend pas compte de ce qui est en train de se passer”, déclare le jeune homme, un regard à la caméra. Né en 2000 en France à Lunéville, Théo Curin contracte en 2006 une méningite bactérienne; une maladie grave qui touche principalement les enfants. La maladie est foudroyante, pour survivre, Théo est amputé de ses quatre membres. Pendant soixante minutes, on assiste à la reconstruction du jeune homme, à sa bataille avec son handicap, pour en faire sa force. Parents, mais aussi entraîneurs, mentors et infirmiers de l’athlète se succèdent pour dresser le portrait d’un jeune homme persévérant et résilient, prêt à relever son prochain défi. 

Théo Curin : ma différence, ma force réalisé par Sophie Lesage est disponible sur Tipik ce mardi 11 octobre à 20h05, et en replay sur Auvio

Inscrivez-vous à la newsletter Tipik!

Le vendredi matin, Tipik vous informe sur les événements et concours à suivre pour le week-end et la semaine à venir.

Articles recommandés pour vous