Théo Francken (N-VA) : "Je ne suis pas d’accord avec ce gouvernement qui a une minorité côté flamand"

© Tous droits réservés

L’élu N-VA Théo Francken, était l’invité de Matin Première ce vendredi. Au micro de la RTBF, il estime que le gouvernement qui a prêté serment ce 1er octobre représente un "problème politique". Et assure que son parti mènera une opposition "correcte mais dure".

L’ancien secrétaire d’État à l’Asile et la Migration se retrouve dans les bancs de l’opposition pour la législature à venir. Le parti nationaliste flamand l’assure, même s’il conteste le gouvernement, l’opposition sera correcte. "C’est important pour la politique, on doit montrer l’exemple pour la société", déclare-t-il tandis qu’il publiait le 1er octobre sur Twitter qu’il ne "commencerait jamais à crier sur les ministres comme l’a fait Laurette Onkelinx".


►►► À lire aussi : Vivaldi : découvrez qui fait partie du nouveau gouvernement belge et qui fait quoi


Il estime toutefois important de rester "dur" envers les mesures gouvernementales pour remédier aux "divergences de contenu" des différents partis de la majorité.

"Pas d’accord" avec le gouvernement

Sur Twitter tandis que le gouvernement De Croo s’apprêtait à prêter serment auprès du roi, l’élu N-VA a publié une photo de lui et d’autres membres de son parti munis d’un drapeau flamand. "Je ne suis pas d’accord avec ce gouvernement qui a une minorité côté flamand, invective-t-il. Nous sommes la région la plus grande, économiquement la plus forte et je trouve que c’est normal que la Flandre ai une majorité. On, ne peut pas faire un plaidoyer pour la confiance, pour une unité sans avoir une majorité côté néerlandophone qui est la majeure partie de la Belgique."


►►► À lire aussi : Theo Francken : "La coalition Vivaldi, c’est la partition parfaite pour la fin de la Belgique"


Il estime que la partie nord du pays est délaissée par la composition de ce gouvernement. "Il y a beaucoup de gens côté flamand qui sont déçus et le drapeau flamand est un symbole", ajoute-t-il.

Loading...

Le bourgmestre de Lubbeek estime que le gouvernement mené par le Alexander De Croo manque de "légitimité démocratique côté néerlandophone". "Les deux plus grands partis de la Belgique sont dehors et le Premier ministre vient du septième parti, c’est du jamais vu en Belgique. Pour moi il n’y a pas de problème avec la Constitution, le gouvernement est constitutionnel mais il y a un problème politique, ajoute-t-il. Sans avoir une majorité politique côté néerlandophone, cela va être très difficile de prendre des mesures nécessaires en cette période de crise."

Des ministres "qui ne connaissent pas les dossiers"

Alors que le casting complet était encore incertain, Theo Francken réagissait déjà sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, il a écrit "What a joke" qui signifie "Quelle blague" à l’annonce de la nouvelle ministre de la Défense, la socialiste Ludivine Dedonder. Il a aussi publié une photo de l’élue PS avec son chien en annonçant en néerlandais "Notre nouvelle ministre de la Défense".

Loading...

"Je ne comprends pas, justifie l’élu N-VA. Je suis depuis 20 ans dans le droit et je travaille très dur sur ces dossiers." C’est la compétence de la nouvelle ministre que l’ancien secrétaire d’Etat met en cause. "Pour moi, il y a des parlementaires au PS qui ont vraiment de grandes qualités quand on parle de défense nationale. Je pense que c’est mieux de sélectionner des personnes qui connaissent leurs dossiers."

Articles recommandés pour vous