RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus

"Théoriquement, le code jaune pourrait être atteint autour du 20 mars", affirme Yves Van Laethem

Point presse Sciensano 25/02/2022 : la baromètre va-t-il passer au jaune ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

25 févr. 2022 à 10:51Temps de lecture2 min
Par Cynthia Deschamps

"Les nouvelles restent bonnes : tous les indicateurs continuent à diminuer, dont les décès", déclare Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid, lors du point presse hebdomadaire organisé par Sciensano.

"Théoriquement, si l’on continue comme ça, le code jaune pourrait donc être atteint autour du 20 mars", affirme Yves Van Laethem.

Il s’attend cependant à ce que le prochain Codeco, prévu le 4 mars, anticipe le changement de phase. Selon le porte-parole, le critère le plus important reste l’occupation des lits en soins intensifs (sous les 300) et celui-ci est atteint.

Sous-variant Omicron BA.2 en hausse

Au niveau des contaminations, 8207 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne quotidiennement entre le 15 et le 21 février. C’est une baisse de 37% par rapport à la semaine précédente.

Cette baisse des infections est plus rapide en Wallonie et chez les enfants et les adolescents, explique Yves Van Laethem. Les 20-30 ans représentent un tiers des contaminations actuelles.

Le sous-variant Omicron BA.1 représente actuellement 76% des contaminations. BA.2 gagne du terrain et sera dominant dans deux semaines mais cela ne signifie pas nécessairement de remontée de cas, puisqu’il s’agit d’un remplacement entre deux "frères".

Quant aux nouvelles admissions à l’hôpital, elles s’élèvent en moyenne à 179 par jour entre le 18 et le 24 février. C’est une diminution de 27% par rapport à la semaine précédente. Il y a également une baisse de 23% des lits de soins intensifs occupés.

Décès en régression

Les décès sont eux aussi en régression (-30%), avec en moyenne 37 décès par jour. "C’est la première fois depuis la mi-janvier que les décès sont moins nombreux" que la semaine précédente, souligne Yves Van Laethem.

"Le CST risque de sauter dans les prochaines semaines mais ça ne doit pas empêcher les gens de faire leur 3e dose", remarque le porte-parole. On sait en effet que ce booster stimule la production d’anticorps inédits et va donc permettre de couvrir un spectre plus large de variants coronavirus.

La majorité des plus de 30.000 décès liés au Covid-19 ont été déplorés en 2020, lorsque la vaccination n’était pas encore possible, a précisé Yves Van Laethem. La première vague est responsable de 32% des décès et la deuxième de 40%. La dernière en date, celle du variant Omicron, a causé 1800 morts – pour la plupart des patients de plus de 85 ans -, soit 6% du total.

Sur le même sujet

Comité de concertation ce vendredi : le Code jaune est en vue, voici ce que ça devrait changer

Politique

Coronavirus en Belgique ce vendredi 25 février : voici les chiffres du jour

Coronavirus

Articles recommandés pour vous