Athlétisme

Thiam : "J'aurais vraiment été au top à Tokyo"

Thiam : "

© JASPER JACOBS - BELGA

10 sept. 2020 à 13:43 - mise à jour 10 sept. 2020 à 14:02Temps de lecture2 min
Par Pierre Lambert

Avec le report des JO et une fin de saison marquée par les blessures, Nafissatou Thiam est revenue sur cette drôle d’année mais en a aussi profité pour aborder 2021.

"Oui c’est vrai que la fin de saison a été interrompue et que je n’ai pas pu aller au mémorial Van Damme. Mais je voulais éviter une nouvelle blessure importante et que ça influence 2021", a déclaré Thiam.

"Mon pire ennemi, c’est la blessure la saison prochaine et j’ai préféré être prudente"

Et la championne olympique de l’heptathlon d’ajouter sur 2020 : "j’ai eu des problèmes au tendon. Et cela s’explique par le fait que j’ai continué à m’entraîner comme s’il y avait des compétitions. Du coup, ça a été un peu trop lourd pour mon corps et sans s’en rendre compte, ça a amené ces soucis de fin de saison. J’ai pu continuer à m’entraîner, mais aller en compétition, c’est y aller à fond et je ne voulais pas tirer sur la corde. Il n’y avait pas de raison de prendre de risque et je dois me concentrer sur les Jeux l’année prochaine. Mon pire ennemi c’est la blessure et j’ai préféré être prudente."

"J’espère être plus forte l’année prochaine"

Si Nafi n’a finalement pas pu se tester en compétition, elle n’a pas chômé cette année et s’est entraînée un maximum. Un entraînement qui porte ses fruits : "J’espère être plus forte l’année prochaine, car cette année, ça a été une bonne année d’entraînement. J’ai commencé l’été en confiance. Je me suis améliorée sur plein d’aspects et je n’ai pas perdu un an. Ça me met en confiance pour 2021 et j’ai envie de montrer de quoi je suis capable. 2020 n’est pas une année de perdue, car j’ai pu continuer à m’entraîner dans de bonnes conditions. J’espère aussi avoir une bonne année d’entraînement en 2021 avec l’objectif de rester loin des blessures qui me mettrait loin de Tokyo. Sans blessure, je pourrais faire de très bonne chose aux Jeux."

"Ce serait frustrant de se préparer et de voir ses objectifs annuler au fur et à mesure, car les JO, c’est deux trois fois pour un athlète"

Tokyo, le mot est lâché. L’objectif de l’athlète, reconduire sa médaille d’or de Rio. Mais pour ça, il va falloir y voir un peu plus clair l’année prochaine, ce qui n’est pas gagné.

"J’essaye de ne pas y penser, car les Jeux sont encore au programme. S’ils sont annulés, ils n’auront pas lieu car je ne vois pas encore un report. Ce serait un coup dur. La possibilité d’aller aux Jeux pour un athlète, c’est deux ou trois fois dans une carrière, sauf quelques exceptions. Si on retire cette édition, ça va être dur. Surtout que Tokyo 2020, on s’est toujours dit avec Roger que c’étaient les Jeux qui étaient faits pour moi, au niveau de mon âge et de ma forme. A Rio, j’étais jeune et à Paris, je serai probablement plus sur ma fin de carrière. Si les Jeux de 2021 n’ont pas lieu, ce serait dur à avaler."

Tout n’est donc pas à jeter en 2020. Après une période de repos, Nafissatou Thiam va reprendre l’entraînement fin septembre, début octobre afin de se donner toutes les chances d’entendre encore une fois la Brabançonne le 6 août 2021.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous