WRC

Thierry Neuville avant la Nouvelle-Zélande : "N’importe qui peut gagner ce week-end, on pourrait voir des surprises"

28 sept. 2022 à 08:08Temps de lecture2 min
Par Maxime Berger avec Olivier Gaspard

Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe (Hyundai) seront les seuls Belges au départ du Rallye de Nouvelle-Zélande, 11e épreuve (sur 13) du championnat du monde des rallyes WRC, ce week-end.

"Le rallye débute vendredi par la plus longue journée du week-end, sans assistance et à 140 kilomètres du parc d’assistance. Les spéciales font plus ou moins 30 kilomètres. C’est assez long samedi aussi puis dimanche, c’est la plus petite journée de l’année avec deux spéciales de 5 et 8 kilomètres. Le parcours est différent de la Finlande même si, par endroits, ça y ressemble un peu en termes de surface et de vitesse. Le parcours sera moyennement rapide : il y a certains tronçons où on ira vite, mais d’autres sont très lents. C’est un bon mix. Il devrait y avoir beaucoup de balayage, on annonce de la pluie donc ça ne devrait pas trop être handicapant", a expliqué Neuville, 5e en 2012 sur ce tracé.

"Beaucoup de choses ont changé en dix ans. Dans ma vie personnelle bien sûr (sourire). Ici, les routes se sont un peu élargies. Tout est différent de l’époque, à commencer par notre système de notes et les voitures. Tout a changé. En termes de mémoire, il reste très peu de souvenirs. J’ai pu retrouver des caméras embarquées de 2012, ça m’a permis de me refamiliariser avec ce qui nous attend. En reconnaissance, j’ai trouvé le parcours plutôt sympa. La prise de notes, ça a été difficile. Une fois dans le rythme, on va vite retrouver le bon feeling", a-t-il poursuivi.

Et d'ajouter : "Après la victoire en Grèce, l’envie reste présente de faire un bon résultat. On veut être à nouveau sur le podium. C’est difficile de se projeter car il devrait y avoir beaucoup de pluie durant le week-end. L’envie de remporter un rallye cette saison était très grande, le temps devenait long. Vu la victoire en Grèce, on est un peu plus serein maintenant. Notre objectif de fin de saison, ça reste de gagner des rallyes. On ne favorise peut-être pas le plus celui-ci, mais on finira avec deux rallyes sur asphalte, la Catalogne et le Japon. On aura là-bas toutes les cartes en mains pour aller gagner. C’est très difficile de pronostiquer un top 3 pour ce rallye. N’importe qui peut gagner ce rallye ce week-end, on pourrait voir des surprises. Je vais dire : Neuville, Breen et Tanak."

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous