RTBFPasser au contenu
Rechercher

WRC

Thierry Neuville : "Tout de suite attaquer fort car on va avoir difficile avec le balayage"

Thierry Neuville : "Tout de suite attaquer fort car on va avoir difficile avec le balayage"

WRC - Rallye du Portugal

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

19 mai 2022 à 05:02Temps de lecture3 min
Par Maxime Berger avec Olivier Gaspard

Thierry Neuville (Hyundai) tentera de réduire son retard sur Kalle Rovanpera (Toyota) à l'issue du Rallye du Portugal, 4e épreuve du championnat du monde WRC qui se déroule de jeudi à dimanche. Le pilote belge, finalement 3e en Croatie après maintes difficultés, compte 47 points, deuxième au général, pour 76 déjà au Finlandais. L'Irlandais Craig Breen (Ford) est en embuscade avec 30 unités.

"On va découvrir la réelle performance de la voiture sur la terre ce week-end. Les tests se sont bien passés, l’important c’est de travailler sur la fiabilité. De ce côté-là, il y a eu zéro souci pendant les tests. Niveau performance, on était rapidement à l’aise, la voiture marchait très bien. On veut pouvoir attaquer ce rallye à l’aise derrière le volant et tout de suite attaquer fort car, avec l’importante poussière sur les spéciales, on va avoir difficile durant le week-end. Pour être bonne sur la terre, la voiture doit avoir un bon équilibre et surtout une bonne traction, à l’accélération et au freinage. Quand on est dans les premiers sur la route, c’est notre cas car on s’élancera deuxième, il y a beaucoup de balayage. Il faut que la voiture fonctionne aussi bien dans la trace qu’en dehors. Je pense qu’on a un bon compromis, il y aura certainement un peu de réglage à faire", a indiqué Neuville à notre micro.

Maitrisant parfaitement le balayage l’an dernier, notre compatriote était parti à la faute alors qu’il occupait la deuxième place : "En arrivant ici, on avait bon espoir que les routes soient dans le même état que l’année passée. La journée de vendredi était sèche durant les reconnaissances, l’organisateur a effectué un gros travail sur les spéciales, chargeant énormément de 'gravet'. Ce sera très difficile je crois. La première spéciale de vendredi, on devrait s’en sortir avec une petite perte de temps. La suite, ce sera certainement une galère pour nous. On va tout donner, en essayant de compenser avec un choix de pneus peut-être plus agressif. Ce qu’on a vu semble demander pas mal de pneus souples, mais on n’en a que douze pour le week-end."

"Dans notre position, on doit avant tout regarder les concurrents les plus proches. Rovanpera est bien en tête, on doit essayer de finir le rallye devant lui. On doit aussi essayer d’augmenter l’écart sur Breen, troisième au championnat. Evans et Tanak partent plus loin sur la route, on sait qu’ils devraient avoir des meilleures conditions. La présence de Loeb et Ogier, c’est bien. Ca nous ferait plaisir si ils étaient là plus régulièrement. Loeb s’élance quatrième, sa position sur la route ne sera pas grandiose non plus. Ogier est huitième, il devrait profiter de meilleures conditions. Sordo part de très loin aussi, on espère que ce sera un bon week-end pour Hyundai. La présence des deux Seb, c’est un atout pour le championnat. J’aime bien de me battre contre eux, ce ne sera pas dans les mêmes conditions ce week-end. Il y aura tout de même des belles bagarres. Plus il y a de voitures au départ, mieux c’est pour nous tous. Si Ogier fait une bonne course, il a toutes les chances d’être sur le podium. Il prendra des gros points, ce sera tout bénéfice pour nous face à Rovanpera. Evans pourrait se transformer en allié également. Mon top 3 ? Je pense que ce sera Evans, Sordo et Ogier", a aussi précisé le pilote belge.

Articles recommandés pour vous