Icône représentant un article video.

Jupiler Pro League

Thomas Chatelle sur les problèmes de flancs à Anderlecht : "La direction va y réfléchir à deux fois avant de laisser partir Murillo"

Thomas Chatelle sur les problèmes de flancs à Anderlecht : "La direction va y réfléchir à deux fois avant de laisser partir Murillo"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 août 2022 à 07:00Temps de lecture3 min
Par Jâd El Nakadi

Thomas Chatelle était l’invité de Benjamin Deceuninck ce lundi, dans le Facebook Live, afin de débriefer la deuxième journée de Pro League. Une journée lors de laquelle le Sporting d’Anderlecht a subi sa première défaite sous l’ère Mazzu sur la pelouse du Cercle Bruges (1-0).

"Les clubs comme Anderlecht et Bruges ont tout de suite la pression quand ils perdent", a expliqué notre consultant, qui reste néanmoins positif quant à l’avenir des Mauves. "On a vu une petite réaction en deuxième mi-temps. Il y a des choses qui nous permettent de croire que ça ira mieux. Tout n’était pas rose contre Ostende lors de la 1ère journée. La construction va encore prendre du temps. Felice Mazzu va devoir trouver les bons joueurs sur les flancs. Dans son système à trois derrière, pour le moment, Ishaq Abdulrazak et Benito Raman ne sont pas des joueurs qui peuvent faire le travail qu’un Bart Nieuwkoop ou un Loïc Lapoussin effectuait à l’Union. Dans ce système, Sergio Gomez et Michael Murillo pourraient faire mal. Je pense que la direction va y réfléchir à deux fois avant de laisser partir Murillo…".

Réduit à dix après l’exclusion d’Abdulrazak peu après la demi-heure de jeu, Anderlecht a tenté mais s’est montré impuissant face au Cercle : "C’était quand même pauvre. Ce n’était pas suffisant et ce n’est pas normal. Mais les joueurs ne se connaissent pas encore… On est loin du niveau affiché par Genk contre le Standard".

La Tribune reviendra le lundi 5 septembre sur Tipik. D’ici là, vous retrouverez un Facebook Live spécial sur notre page RTBF Sport tous les lundis à 12H30.

Articles recommandés pour vous